La Détermination de Placer Dieu au-dessus de Toutes Choses

Share

6 mai 2018

Ceci est un message inspiré par le Saint-Esprit par le biais de L. lors de la pratique des Six Kowtows.

L .: Ô Dieu, il est 14h13, dimanche 6 mai 2018, à l’église Notre-Dame de La Vang. Nous sommes dans le petit sanctuaire, face à l’autel, au tabernacle, à la croix, à la sainte statue de Notre-Dame de La Vang, à la sainte statue de Saint-Joseph et aux reliques de saints.

Nous clôturons aujourd’hui la conférence de La Vang, à la suite des journées au cours desquelles les frères et sœurs – lointains et proches – se sont réunis ici pour assister au festival annuel.

Cette église porte le nom de Notre-Dame de La Vang. C’est la deuxième fois que nous offrons ici respectueusement Les Six Kowtows.

Nous remercions Dieu de nous avoir permis d’être vraiment zélés ce matin en assistant à la messe. Nous avons également reçu un message de Mère ainsi qu’un message de Saint-Vincent Pham Hieu Liem – en effet, c’est quelque chose qui est impossible avec ce monde, mais avec Dieu, quand on croit, alors tout est possible.

Aujourd’hui, nous continuons, car de ces petites œuvres silencieuses, Dieu a guidé chacun de nous, d’une personne à trois, à cinq et aujourd’hui, nous avons près de 20 personnes.

Chaque jour, nous travaillons silencieusement à porter les paroles de Dieu au monde. En même temps, les actes les plus merveilleux sont dans la pratique, alors ensemble dans l’unité, nous prions, pour la voix de ce monde, tout en restant silencieux mais résonnant encore devant la cour de Dieu.

Dieu, s’il te plaît, aie pitié de nous et pardonne-nous. Dieu, s’il te plaît, sanctifie-nous et transforme-nous. Dieu, s’il te plaît, aie pitié de nous et regarde-nous, qui sommes les frères et sœurs conscients et au courant, qui sommes les frères et les sœurs sur le chemin du retour – et aussi ceux qui ne savent pas encore, ne croient toujours pas, et ceux qui vivent encore suivant les règles et les règlements et les traditions comme nous avons suivi les habitudes depuis le début.

Aujourd’hui, nous offrons respectueusement à Dieu des paroles du plus profond de notre cœur, au nom de tous les frères et sœurs du monde entier, en particulier pour remercier Notre-Dame de La Vang.

Mère a accordé une telle affection pour notre pays, le Vietnam. Tous les saints que nous rappelons avec révérence aujourd’hui – ils ont été canonisés il y a 30 ans, ils sont au ciel, heureux, et sont également de brillants exemples de foi pour le peuple vietnamien, pour que nous puissions continuer et ne pas nous arrêter à ce que Dieu donne et accorde, mais soyez courageux, soyez audacieux – de faire confiance à ce que Dieu a donné dans la vie, de témoigner, de partager et de pratiquer par la prière d’abord.

Que toutes choses soient faites selon la voie de Dieu et comme prévu et planifié dans sa sainte volonté, pour que nous puissions tous l’accepter et l’écouter, et que beaucoup aussi s’unissent à nous pour prier, pour venir à Dieu par cœur, par âme, avec contrition et repentance.

Parce que nous n’avons rien d’autre que le chagrin profond pour prier Dieu de nous pardonner – en plus du chagrin profond de recevoir la Divine Miséricorde de Dieu pour être sanctifié et transformé.

Nous aspirons à devenir une nouvelle personne, une personne réformée, une personne améliorée, digne de l’amour et de la Divine Miséricorde que Dieu nous a accordés et donnés.

En ce moment, Dieu, accepte-nous s’il vous plaît avec la première Kowtow alors que nous l’offrons avec respect à Dieu le Père.

Ô Père, Ô Père plein de Divine Miséricorde, Seigneur notre Dieu, accepte notre cœur reconnaissant, qui t’apprécient et te remercie.

Nous nous excusons pour nos imperfections – pour nos familles et toutes les classes, tous les rôles. En ce moment présent, nous avons encore beaucoup d’imperfections, de misère et de faiblesse pour Dieu; nous devons dire pardon à Dieu, nous excuser pour les imperfections de toutes les classes, de tous les rôles, dans notre vie quotidienne dans ce monde.

Dieu, s’il te plaît, pardonne-nous; Dieu, s’il te plaît, accepte notre gratitude pour toutes les grâces que tu as déversées sur nous, versées sur chacun de nous et sur l’humanité tout entière.

Nos frères, nos sœurs ne le savent toujours pas, ne reviennent toujours pas, ne reconnaissent toujours pas Dieu, mais nous savons que nous vivons des jours qui dépendent de la grâce de Dieu, de l’amour et de la Divine Miséricorde de Dieu.

Grâce à ces grâces, nous devenons plus braves, moins craintifs, conscients de ce qu’il faut faire dans une vie de foi – par cœur, par âme, par détermination, par un cœur repentant.

Dieu, aie pitié de nous et accepte-nous, afin que nous puissions représenter nos frères et soeurs, représenter le monde entier, avec des jours indifférents et froids, des jours d’habitude, de règles et de règlements à suivre. Nous avons encore des jours de faiblesse, des jours de trébuchement, des jours de règles et des jours où nous n’avons jamais le cœur vraiment profond dans notre âme pour dire à Dieu: «Ô Dieu, je crois, j’adore, j’espere et je vous aime, je le loue et je le respecte.

C’est quelque chose qui doit être dit à notre Dieu, car dans ce monde, Dieu ne nous demande rien, mais Dieu veut entendre l’humanité, entendre la gratitude de l’homme, entendre la foi de l’homme, entendre ce que Dieu a accordé et a donné pour nous de continuer avec des jours plus méritants de l’amour de Dieu et de la Divine Miséricorde.

Ô Dieu, nous offrons aujourd’hui ces mots, particulièrement à cet endroit. Cette année est la deuxième année, nous arrivons toujours silencieusement dans un lieu désert; tout le monde est parti, mais nous restons ici pour remercier Dieu.

Dieu a béni notre conférence, qui a eu beaucoup de succès; tous les frères et sœurs s’en vont joyeusement après la célébration.

Nous avons passé beaucoup de temps ensemble, assister à la messe, unis et élevés vers la messe – prier pour chaque personne, chaque cœur, chaque intention – et rappeler Mère Marie, Notre-Dame de La Vang.

Pour le peuple vietnamien, avec les faveurs accordées par sa mère, les saints sont de nobles exemples pour nos citoyens vietnamiens; puissions-nous ne pas nous arrêter ici, mais continuer dans un pays étranger, pour nous souvenir de ce que Dieu a accordé spécialement aux Vietnamiens, en particulier à notre pays.

Mère Marie est venue, a consenti et c’est devenue un événement historique pour le monde d’aujourd’hui, que notre peuple vietnamien ne peut pas oublier et ne peut manquer de remercier dans un sentiment d’appréciation.

Dieu seul réalise tout, Dieu seul nous accorde tout et Dieu seul est l’Être Suprême qui voit tout.

Avec les premiers jours de nos premiers parents, de nos ancêtres, ceux qui ont traversé le cours de l’histoire, c’est aujourd’hui la même chose. Dieu continue de déverser abondamment ses grâces sur le peuple vietnamien pour réussir dans un pays étranger, même s’il existe de nombreuses histoires tristes et malheureuses pour notre peuple vietnamien.

Dieu, s’il vous plaît, ayez pitié de nous et aidez tous les frères et sœurs à reconnaître ce lieu comme le lieu que Dieu nous a donné pour que nous ayons la chance de venir nous réfugier, de vivre.

Les jours où Dieu a regardé les souffrances du peuple vietnamien – souvenons-nous de ces sentiments pour qu’aujourd’hui, nos enfants puissent également être préservés de l’amour et de la Divine Miséricorde de Dieu, afin qu’ils puissent continuer à les recevoir.

Grâce à l’aide et au sauvetage de Mère Marie, le monde ainsi que tous les frères et sœurs sont élevés vers Dieu avec un cœur reconnaissant, de louer et de glorifier, de ne jamais oublier et de ne jamais s’arrêter sur le chemin qui mène à Dieu adorer, le Dieu en qui nous avons confiance, le Dieu que nous louons, glorifie, au nom de l’humanité d’aujourd’hui.

Il y a d’innombrables personnes qui ne connaissent toujours pas, d’innombrables personnes qui ne croient toujours pas, d’innombrables personnes qui continuent à offenser Dieu, à faire saigner son cœur.

Ce sont des gens qui, dans leur liberté, transgressent la loi de Dieu et transgressent sa création; aujourd’hui, ils ne savent pas, mais nous le savons.

Dieu, permets-nous de représenter nos frères et sœurs et ceux qui ne nous reconnaissent toujours pas, afin qu’ils puissent un jour connaître Dieu, avoir confiance en Dieu et revenir à Dieu. Ce sont les intentions pour lesquelles nous prions.

Merci Dieu. Dieu, accorde s’il te plaît à tous les frères et soeurs de ce monde – à chaque pays – accorde-nous la paix, s’il te plaît, pour que l’humanité atténue toutes les guerres, les afflictions, atténue toutes les fléaux, atténue tous les différends et la vengeance.

Ce monde a toujours les jours auxquels nous sommes confrontés, mais avec ce qui a été réalisé dans ce silence, aujourd’hui, Dieu nous permet de voir que le fondement de la paix a commencé à s’ouvrir.

Ce sont les premiers moments, il y aura des jours à venir. Nous prions pour que Dieu continue, non seulement avec cette porte de paix et de voir la paix, mais pour que les gens connaissent Dieu, reconnaissent Dieu, puissent être en mesure d’exister, de mettre en pratique la doctrine et la loi de Dieu, être protégé à jamais et que la guerre se termine complètement, que la paix règne vraiment sur le monde entier.

Aujourd’hui, nous prions également Dieu pour le pays dans lequel nous résidons, ainsi que pour les pays voisins, car il existe toujours d’innombrables différends entre personnes – nous ne savons pas ce qui se passera, mais nous avons confiance. Ô Seigneur, notre Dieu, dans ce monde, nous n’avons besoin que de quelques personnes pour continuer à supplier constamment, à prier constamment, à faire constamment confiance à Dieu et à venir à Dieu pour prier pour la paix, alors cela deviendra réalité.

C’est impossible avec ce monde, mais à Dieu, quand on croit, tout est possible. Parce que le Seigneur Jésus nous a enseigné: «Et je vous le dis, demandez, et cela vous sera donné; cherchez et vous trouverez; frappez, et on vous ouvrira »[Luc 11: 9].

Nous prions pour la vraie paix; en effet, c’est quelque chose que Dieu désire également pour nous, mais pour avoir cette paix, tout le monde doit se réformer, tout le monde doit s’améliorer.

Laissez chacun venir à Dieu avec exultation, louange, apologie et gratitude, pour comprendre que notre condition actuelle continue d’exister grâce à son amour et à sa Divine Miséricorde.

Nous sommes ceux qui sont indignes, imparfaits, misérables, faibles et lâches, avec des problèmes quotidiens que nous ne pouvons toujours pas atteindre, mais Dieu, aide-nous à nous rappeler de nous repentir, d’apprendre chaque jour à vivre plus dignes de l’amour et de la Divine Miséricorde.

Que la sainte volonté de Dieu soit faite sur cette génération pour aider à sauver nos enfants, pour sauver le monde, pour aider tout le monde à éliminer ce qui est mal, pour retourner à la sainteté, pour revenir à la vérité, pour revenir à la justice que Dieu accorde et il nous attend toujours.

Puisse chacun mûrir, professer par ses actes, faire confiance et prier pour que Dieu accepte nos prières.

Surtout aujourd’hui, nous venons à la conférence pour continuer à prier pour que Dieu accorde à tous les prêtres et à tous ceux qui ont consenti leurs efforts pour que le programme soit réussi et parfait.

Nous remercions Dieu d’avoir accordé au peuple vietnamien, pas seulement un certain nombre de personnes cette année, mais un grand nombre de personnes venues chaque année pour commémorer Notre-Dame de La Vang, le jour où notre mère est venue dans notre pays, le Vietnam, le jour où notre mère nous a aidé.

Ainsi, aujourd’hui, le peuple vietnamien, dans son unité, vient remercier Mère, honorer Mère, rappeler ce que Mère nous a accordé sur une terre étrangère, prier pour notre pays, le Vietnam – maintenant – prier pour le clergé qui est être persécuté au Vietnam et que notre peuple vietnamien connaisse Dieu, vive comme Dieu l’enseigne, se réforme et soit ensemble dans l’unité.

Dans notre condition humaine, nous ne savons pas et ne comprenons pas, mais apprenons à prier profondément – par notre cœur, par notre humilité, par notre modestie, par notre confiance – de prier pour que Dieu accepte notre prière.

Nous offrons à Dieu tout ce qui est la première Kowtow que nous élevons chaque jour à Dieu, avec chaque histoire, avec chaque sentiment concernant les œuvres que Dieu nous accorde par la direction et l’incitation de l’Esprit Saint, afin que nous puissions l’offrir avec respect à Dieu, l’Être Suprême en qui nous avons confiance, l’Être Suprême que nous adorons, l’Être Suprême que nous honorons et l’Être Suprême auquel nous nous excusons.

S’il-vous-plaît pardonnez-nous; pardonne nos imperfections et les faiblesses de toutes les classes, de tous les rôles. Aie pitié de Dieu, regarde-nous et aide-nous à connaître Dieu, à le reconnaître et à revenir à la Divine Miséricorde de Dieu. Amen.

Le deuxième Kowtow, nous offrons avec respect à la deuxième personne de Dieu. Ô Dieu – nous remercions Dieu. Ô Dieu – Dieu est mort pour moi, Dieu est mort pour chaque frère et soeur de ce monde, Dieu est mort pour que nous vivions tous, que nous vivions dans l’abondance, que nous vivions dans la joie, que nous vivions en paix.

Mais, aujourd’hui, malheureusement, beaucoup d’enfants de Dieu sont perdus, nient Dieu, offensent Dieu, de telle ou telle manière.

Dieu, accepte ces mots, s’il te plaît. Nous prions pour que Dieu pardonne à nos frères et soeurs, pardonne au monde, pardonne à toutes les classes, tous les rôles qui ne répondent pas à l’amour de Dieu, qui ne répondent pas à l’invitation de Dieu.

Nous sommes toujours libres dans le monde, dans un pays civilisé, il existe d’innombrables attraits, d’innombrables leurres subtils et intelligents qui ont amené nos enfants, nos conjoints, nos proches, notre peuple vietnamien – qui ne croyait pas en Dieu, qui refusait Dieu – à continuer à vivre dans des jours nourrissant le péché , encourageant le péché, commettant le péché et faisant délibérément continuer à faire saigner et à pleurer le cœur de Dieu.

Deuxième personne de Dieu, il y a d’innombrables choses que je ne peux pas dire, mais Dieu, je crois que Dieu attend toujours chaque personne.

Dieu aspire toujours au retour de la brebis perdue, Dieu attend toujours que chaque âme le reconnaisse et se repente. Dieu ne nous refuse jamais.

Ô Dieu, nous savons seulement qu’aujourd’hui nous pouvons réussir, nous pouvons être plus courageux, nous pouvons continuer par nous-mêmes sur ces sentiers silencieux, partout, pour professer le Dieu Suprême que l’humanité ne peut pas oublier.

L’humanité doit savoir que cette vie est rachetée par Dieu, que ces libertés et joies sont accordées par Dieu et que le monde existe grâce au Seigneur Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, à travers le prix de son sang, à l’extrême agonie au chemin de la Croix, avec tout l’amour que Dieu accorde à l’humanité, pour raviver l’amour dans l’humanité, pour raviver la doctrine de la vérité que l’humanité doit avoir dans la vie.

Ô Dieu, nous sommes si faibles, nous sommes si malheureux, nous avons beaucoup de mouvement dans la vie, et il semble que nous sommes plus enclins à la réalité du monde qu’une vie spirituelle.

Ainsi, la majorité reste dans une vie avec règles et règlements, avec traditions, avec habitudes, tandis que la vie intérieure est vide la plupart du temps – très indifférent, très froid et très solitaire.

Ainsi, nous tombons facilement dans des pièges, nous offensons facilement; nous vivons toujours dans la rancune, dans l’envie, la jalousie, la concurrence, la dispute pour de l’argent, la célébrité et de nombreuses autres choses dans une vie de convoitise et de cupidité, et plus encore dans l’égoïsme et l’injustice.

Dans notre vie, la vie de la réalité mène toujours, donc nous n’avons pas assez de patience, nous n’avons pas assez de compréhension, nous ne ressentons pas un amour vraiment vif.

Donc, il y a encore beaucoup de gens – la majorité – pour qui Dieu est très loin. Pour eux, ils croient, ils le savent, mais une vie de règles et de règlements est préférée à une vie de foi, une vie modeste, une vie humble.

Ô Dieu, aujourd’hui, nous nous prosternons pour offrir tous les sentiments, les sentiments des jours passés, qui sont encore faibles, des jours imparfaits, de la part de toutes les classes, de tous les rôles, de s’excuser auprès de Dieu, de prier pour que Dieu pardonne et prier pour que Dieu sanctifie et transforme.

Parce que Dieu vient pour nous sauver, Dieu vient pour nous délivrer, et Dieu vient pour nous mener dans l’espoir, pourtant notre compréhension est limitée, de sorte que notre vie est encore des jours d’inquiétude, des jours de réalité, des jours que nous planifions en ce qui concerne tout compte.

Ainsi, il y a beaucoup de choses qui se passent dans notre vie et il y a aussi beaucoup d’afflictions que nous portons, qui sont les maladies de l’âme et du corps, mais nous ne cherchons toujours pas à venir les lui offrir, avec foi, pour prier pour qu’Il nous aide à accepter, patiemment, que nous sachions que tous les événements se produisent dans la volonté sacrée de Dieu, dans la providence de Dieu, dans l’amour et dans la Divine Miséricorde.

Dieu, aide-nous s’il te plaît, pour que nous professions Seigneur Jésus-Christ, le Sauveur.

Quiconque croit en lui vivra et cette doctrine nous aidera à être protégés dans notre vie quotidienne, avec le sens que nous devons savoir, pour atténuer les soucis de la vie, pour atténuer les chagrins, les pièges qui nous entoure.

Il y a beaucoup de choses dans la vie dans lesquelles nous savons que personne ne peut nous aider en dehors de Dieu – personne ne peut comprendre notre cœur et personne ne peut nous soutenir comme Dieu le fait.

Puissions-nous élever à Dieu tous les sentiments, les soucis et la voix résonnante de cette terre, de ceux qui veulent mais ne peuvent pas parler – ils aspirent aussi mais ils ne savent pas quoi dire, ils ne savent pas non plus se lever, et aussi ne sais pas par où commencer.

Même avec des jours comme les enfants qui ont vécu, qui sont les brebis trop longtemps restées indifférentes et froides, et même si elles approchent de leur vieillissement.

Dieu, aide-nous, s’il te plaît, à nous tourner vers ce salut pour voir son amour, pour voir ses souffrances; cette couronne d’épines; cette croix, pour nous aider à reconnaître que, puisque Dieu a accompli pour nous, Dieu nous a accordé, et que Dieu est mort pour nous, nous devons vivre, même dans des jours imparfaits, faibles et pécheurs, avec ce qui nous appartient.

Allume s’il te plaît en nous un amour pour Dieu, s’il te plaît, allume en nous un cœur repentant et contrit, s’il te plaît, allume en nous le brillant exemple des saints, et s’il te plaît, allume en nous l’enseignement de l’Évangile et de la Bonne Nouvelle – tous les jours – pour nous reconnaissez le lien étroit que Dieu nous accorde spécialement à nous tous.

Laissez-nous ouvrir nos cœurs pour croire en Dieu, pour que nous vivions et pratiquions, et pour que nous éprouvions un sentiment d’action de grâce, de gratitude, d’appréciation, pour que nous sachions que nous existons grâce au prix du Sang du Seigneur Jésus Christ.

S’il vous plaît, ne laissez pas le monde nous attirer, ne nous laissez pas tomber dans les pièges et les pièges, et ne laissez pas les habitudes devenir des jours têtus et endurcis, mais aidez-nous à devenir des êtres humains avec un cœur, un cœur à aimer, un cœur à pratiquer, un coeur qui connaît la doctrine, un coeur qui vit pour la vérité et suit l’exemple des saints.

Ce sont les saints vietnamiens dont l’histoire fournit des exemples inflexibles.

Pour que la vie ne soit ni trop difficile ni trop facile, que chaque rôle vive parfaitement, que nous devenions des personnes appelées à devenir des saints, chacun de nous doit éliminer son ego, sa personnalité et ses mauvaises habitudes; les éliminer et placer Dieu au-dessus de toutes choses.

Nous accomplissons pour Dieu; nous nous sacrifions pour Dieu; nous aimons pour Dieu; nous nous solidifions et nous unissons pour Dieu; aidez-nous s’il vous plaît à reconnaître cela.

Nous serons certainement les peuples du monde unis par une aspiration particulière à la paix, une aspiration particulière à la solidarité, pour éliminer toute haine, toute jalousie, toute envie et pour revenir ensemble au seul et unique Dieu qui est le Père, le Sauveur, le Saint-Esprit qui donne et a accordé, pour que tous soient matures et vivent ensemble dans la paix et le bonheur.

Nous louons Dieu, glorifions Dieu et honorons Dieu, notre Seigneur, maintenant et pour toujours. Amen.

Nous offrons le troisième Kowtow. Ô Dieu le Saint-Esprit – le Saint-Esprit est l’amour, la lumière, la vérité, le chemin qui nous mène dans la vérité et la sainteté.

Allumez s’il vous plaît la flamme de la foi dans chacune de nos âmes, parce que nous sommes des êtres humains faibles, nous tombons facilement et nous sommes très malheureux dans la vie.

Si nous ne bénéficions pas de son illumination, nous luttons vraiment pour pouvoir sortir de ce qui nous avait initialement étroitement liés par le péché.

Ô Saint Esprit, nous croyons qu’il habite dans notre cœur, chacun de nous qui est chrétien. Dès le moment où nous recevons le sacrement du baptême, Dieu lui-même vit avec nous et est toujours avec nous – il habite au plus profond de notre âme, chacun de nous.

Apprenez-nous à aimer, apprenez à pardonner, apprenez-nous à accepter, enseignez-nous les choses nécessaires dans la vie pour la pratiquer, enseignez-nous ce qu’il y a de mieux à travers la doctrine et le commandement que Dieu a accordés. Aidez-nous à surmonter les défis de la vie et à vaincre les maladies physiques.

Eclairez nous s’il vous plaît – accordez-nous plus de compréhension pour que nous méditions sur ce que Dieu a donné parce que le Saint-Esprit est la force, le Saint-Esprit est l’amour, le Saint-Esprit est la grâce, le Saint-Esprit est la vérité, la sainteté, la perfection.

Nous sommes les enfants de Dieu. Il accorde et fournit toutes les choses spirituelles au départ, mais il a besoin de notre collaboration, de l’unité et de la pratique. certes, nous aurons la réponse de chaque personne lorsque nous viendrons et comprendrons le sens de la prière.

Ô Dieu, Dieu nous a tout accordé, mais notre réponse à lui n’est pas impressionnante et est de pire en pire. De plus, il y a encore beaucoup de distances, d’espaces vides dans notre âme, nous sommes donc très tièdes envers lui, mais nous avons grandement besoin de lui, car lui seul peut nous aider à accroître notre compréhension, augmenter notre force, augmenter notre foi, pour que nous puissions être courageux allez partout pour témoigner des choses qu’il a accordées.

Ô Saint Esprit, nous avons grandement besoin de lui. Dans ce monde, si sans Lui, nous vivons sans espoir.

Nous ne reconnaissons toujours pas l’amour et la Divine Miséricorde que Dieu a accordés. Nous entendons et nous savons, mais le salut du Seigneur Jésus est comme quelque chose que nous avons entendu et qui est ensuite devenu une habitude au cours de l’histoire, car ce qui est enflammé et expérimenté est très rare dans notre vie humaine.

Ô Dieu le Saint-Esprit, le temps est venu. Nous le supplions de faire briller le monde, s’il vous plaît, dans le monde, de briller dans chacune de nos âmes avec une foi, pour que nous le connaissions, que nous le reconnaissions.

Parce que des myriades de grâces lui appartiennent, enseigne-nous, s’il te plaît, à vivre avec les jours d’exil sur terre, de vivre avec des jours de vraie foi, de vivre avec des jours de sainteté et de vérité, si rares. Puisse-t-il nous aider.

S’il est l’Être Suprême qui écoute et accepte, alors nous deviendrons certainement une nouvelle personne, nous deviendrons des êtres humains réformés et améliorés, tout comme l’attente du Seigneur Jésus-Christ, pour que la maturité de l’humanité revienne avec lui, reconnaître son amour et vivre dans la doctrine de l’amour qu’il accorde à l’humanité en général et personnellement à chacun de nous.

Ô Saint Esprit – le Saint Esprit est la lumière de l’amour et la lumière de la vérité. Pour le monde, c’est quelque chose que nous, chrétiens, entendons, savons, mais nous ne l’avons toujours pas fait, nous ne savons toujours pas comment faire, et nous sommes toujours très indifférents et froids, et indifférents à tout ce qui, au départ, est dans le royaume divin encore présent.

Aidez nous s’il vous plaît. Le temps est venu, nous ne pouvons pas céder à toutes les habitudes de la vie quotidienne, que ce soit du service ou du ministère, mais nous devons placer Dieu en premier, avoir la foi par la foi.

Avec une affirmation très claire, nous professons Dieu et donnons la priorité à Dieu, car seul Dieu est l’Être Suprême qui peut voir et accorder ce qui est approprié dans toutes les classes, tous les rôles.

Néanmoins, parce que nous vivons davantage dans la vie sensible, la foi et les choses spirituelles sont trop limitées, de sorte que nous devenons encore des habitudes à travers d’innombrables générations.

Le temps est venu. Nous prions pour que le Saint-Esprit aide notre monde, aide notre race humaine à être dans l’unité, à aimer, à être patiente, à reconnaître ce que Dieu veut dans la vie de chaque personne, pour que nous puissions nous élever avec foi à la mesure que Dieu nous accorde nous à travers la doctrine – une doctrine de solidarité, une doctrine d’amour, une doctrine de vérité, une doctrine de justice  – que toutes les classes, tous les rôles doivent avoir et avoir besoin d’avoir.

Que chaque famille soit consciente entre les pères et les mères; que les enfants vivent dans l’amour, soient enseignés avec amour et que le Saint-Esprit soit présent, pour plus de sagesse, plus d’illumination, plus de compréhension, pour marcher dans la doctrine et suivre le chemin de Dieu.

Il y a beaucoup de choses que l’Église pratique, invite et sert actuellement pour que tous les brebis de Dieu puissent connaître et pratiquer.

Nous sommes simplement des êtres humains qui n’entendons pas encore pratiquer, alors ces prières continuent d’être offertes, unies à notre Église pour implorer Dieu de permettre à notre Église de continuer à être remplie de son Esprit.

Que les gens choisis pour servir Dieu et servir les fidèles aient le sentiment et le cœur du Seigneur Jésus-Christ, avec l’Esprit et son amour, pour que le monde soit transformé, sanctifié, reçoive la grâce que l’Esprit Saint a accordée et donne .

Puissions-nous recevoir, pratiquer et embrasser les grâces accordées par le ciel, pour ne pas laisser le cœur indifférent et froid, pour ne pas laisser le raisonnement humain, pour ne pas laisser la réalité écraser ce qui est spirituel qui existe et a existé, pour mettre Dieu au-dessus toutes les choses. Comme Dieu a dit: Servez-moi d’abord, j’accorderai tout plus tard. [Voir Matthieu 6:33.] Puissions-nous pratiquer et être conscients, chaque personne ayant cette foi et cette solidarité – nous verrons certainement que toutes les choses jugées impossibles par le raisonnement humain sont possibles à Dieu.

Aujourd’hui, nous sommes toujours timides, toujours hésitants et nous savons que Dieu accorde et donne encore plus, mais nous ne répondons que partiellement. Aujourd’hui, nous ne craignons plus et ne suivons plus le monde avec ses attraits.

Aujourd’hui, il existe d’innombrables opinions publiques: il y a des gens qui acceptent, même ceux qui doutent, aussi ceux qui ne croient pas, mais nous savons ce que nous faisons – nous savons que nous devons proclamer, nous devons vivre dans la vérité et nous devons prier tous les jours, au nom de la famille, de la communauté, de toutes les classes, de tous les rôles, au nom des lieux que nous visitons, pour prier que Dieu ait miséricorde et accorde sa bénédiction à ses enfants du monde entier, et surtout pour les églises et le clergé, les personnes qui servent.

Pour Dieu et pour l’amour, agissez pour que toutes choses deviennent bonnes, parfaites et améliorées dans le bon sens, dans l’amour, l’illumination et l’aide du Saint-Esprit.

Nous remercions Dieu, louons Dieu, glorifions Dieu. Nous remercions le Saint-Esprit – continuez à nous aider à tirer des enseignements des sept dons, à nous appuyer sur ceux-ci en tant que fondement de la vie, à vivre avec les jours significatifs que Dieu a accordés et accordent, dans la réforme et l’amélioration. Amen.

Nous offrons le quatrième Kowtow. Ô Corps et Sang du Seigneur Jésus Christ; nous venons de recevoir Christ dans notre cœur ces dernières heures – il est sûrement toujours présent. (1)

Dieu écoute nos prières et veut aussi que nous venions et restions avec lui après que tous les frères et les sœurs aient quitté la conférence surpeuplée, animés par les travaux quotidiens qui correspondaient aux besoins de l’homme.

Néanmoins, Dieu est le Seigneur – dans ce monde surpeuplé, ne peut-il pas y avoir une personne ou quelques-uns qui restent avec Dieu?

Aujourd’hui, il y a des choses qui ne sont pas possibles selon le monde, mais nous avons entendu et savons qu’elles sont vraies dans ce monde – Dieu veut que ses enfants restent avec lui; après chaque célébration, Dieu veut toujours écouter la voix qui résonne du cœur et de l’âme des petits enfants, des enfants humbles, des enfants qui aspirent et des enfants qui confient.

Aujourd’hui, nous offrons respectueusement nos remerciements à Dieu, pour remercier Dieu qui est présent avec nous. Nous remercions Dieu présent à travers le Saint Sacrement, nous remercions Dieu de nous avoir nourri chaque jour par la Sainte Messe. Nous remercions Dieu de nous avoir permis de le recevoir dans notre cœur pour nourrir notre âme et nous donner le sentiment de paix nécessaire à la vie.

A cause de l’amour, Dieu nous accorde toutes choses; à cause de l’amour, Dieu reste avec nous à travers l’Eucharistie; à cause de l’amour, Dieu reste à travers son corps et son sang pour nous nourrir; à cause de l’amour, Dieu attend que nous grandissions; à cause de l’amour, aujourd’hui, il y a des enfants qui croient et des enfants qui reconnaissent les innombrables actions que Dieu a faites et fait pour aider les frères.

La génération d’aujourd’hui exprime également, par respect, par gratitude, et témoigne également des innombrables merveilles, car Dieu est présent et apparaît à travers le Saint Sacrement pour renforcer la vie de foi de toutes les classes, tous les rôles, pour nous éveiller, de ne pas nous endormir, de continuer à devenir des habitudes, de continuer à vivre dans des jours ordinaires et médiocres.

 

Donc, nous ne savons pas ce que Dieu attend, nous ne savons pas que Dieu nous parle maintenant, nous ne savons pas non plus que Dieu veut que nous mûrions parce qu’Il nous aime.

Dieu veut que nous conversions avec lui, Dieu veut que nous lui parlions, Dieu veut que nous parlions par l’âme, par le cœur, par ce que Dieu nous a tous accordés, avec les grandes grâces qui, aujourd’hui, sont le Jésus Eucharistique.

Ainsi, lors de chaque messe, les prêtres nous ont dit de monter vers Jésus eucharistique, vers le corps et le sang du Christ, car c’est l’endroit où il a tout accepté.

Il accueille ses enfants; quiconque vient à lui – bien que nous soyons imparfaits, indignes et pécheurs – Dieu ne refuse jamais.

Dieu est toujours le Seigneur attendant de pardonner, d’attendre d’aimer, d’attendre de verser des grâces abondantes, d’attendre d’intervenir, d’attendre de s’abriter, de se protéger.

Puissions-nous offrir à Dieu tous les problèmes de la vie, tous les problèmes de chaque personne, tous les problèmes de toutes les classes, tous les rôles, et croire en la présence de Dieu, pour que nous puissions offrir à Dieu tout, pour que nous croyions en Dieu, et pour nous de confier en Dieu.

Puissions-nous reconnaître que l’amour, pour que nous soyons déterminés à réformer, à améliorer, à devenir une nouvelle personne, à éliminer tout le moi et la personnalité, à éliminer les dépendances, à éliminer les réalités d’une vie dans laquelle nous vivons. vis dans l’ambition, dans la cupidité, dans l’égoïsme et dans bien d’autres problèmes de notre vie dus à la faiblesse et à la misère.

Dieu, s’il te plaît, aie pitié de nous et pardonne-nous, car nous sommes le peuple du monde – très faible, facilement distrait, facilement vaincu, facilement séduit. Même si nous désirons quand nous venons à Dieu, cependant, après notre retour, nous ne pouvons pas garder notre point de vue.

Dieu, aide-nous à savoir comment entretenir une relation étroite avec Toi, compter sur ta grâce pour que nous vivions dans la justice, parce que nous voulons et nous aspirons à le faire, mais, Dieu, nous ne pouvons toujours pas faire.

Mon Dieu, regarde toutes les classes, tous les rôles. Tout le monde a le même désir et chacun sait que sans Dieu, la vie n’a pas de sens.

Nous nous retrouvons avec des jours d’inquiétude, des jours de chagrin, des jours de maladie, des jours avec un monde dans lequel nous ne pouvons pas contrôler notre cupidité et notre désir, mais en ayant Dieu, nous ferons tous les niveaux; ayant Dieu alors nous pouvons faire les travaux que nous ne pensons pas pouvoir faire, mais Dieu les fait en nous.

Nous prions Jésus eucharistique. Parce qu’il est l’Être suprême, il sait que nous sommes faibles, il sait que nous sommes seuls et il sait que nous avons encore beaucoup de choses dans une condition humaine faible que nous ne pouvons pas faire.

Dans la dernière Cène, il savait déjà que cela arriverait au monde. Il a donc institué le Saint Sacrement, afin de nous accorder et de nous accorder, de nous aimer complètement et de rester dans notre cœur, de faire pression avec amour – un amour incommensurable, amour profond, amour accordé à chaque pécheur, chaque délinquant, chaque pénitent, chaque victime et chaque âme du purgatoire.

Notre vie a la possibilité de témoigner d’innombrables choses – témoigner de ce qui est vrai, témoigner de choses que Dieu nous a données et accordées aux âmes.

Dieu nous rappelle également de prier pour les âmes car elles n’ont plus la chance d’accepter le contenu de la décision. Quand ils ont découvert, c’était trop tard.

L’amour que Dieu accorde aux vivants est l’amour que Dieu accorde aux défunts. Ainsi, nous qui vivons encore, décidons nous-mêmes, en revenant – en décidant avec des jours méritoires, en décidant avec des jours réformés et améliorés.

Puissions-nous apprendre à prier, à aller à Dieu, à réserver du temps pour Dieu et à reconnaître ce que Dieu donne et accorde, pour que nous puissions répondre avec amour – même s’il est petit et imparfait – et pourtant Dieu est toujours le Dieu qui accepte, qui attend que l’humanité mature, pour que l’humanité grandisse dans l’amour, reconnaisse sa présence avec révérence, avec honneur, avec adoration.

Aujourd’hui, cette quatrième Kowtow nous rappelle d’avoir un cœur respectueux pour Dieu, un cœur aimant pour Dieu, un cœur respectueux pour Dieu.

Puissions-nous venir à Dieu de manière audacieuse, pour mettre de côté le temps, car parmi le monde avec de nombreux leurres, de nombreuses attractions, nous avons commis une erreur, agi de manière injustifiée et continuons à nous éloigner de Lui.

Puissions-nous être rappelés pour que notre vie soit plus digne de lui.

Aujourd’hui, il ne nous châtie pas, mais il continue de nous attendre, et il veut que nous grandissions, veut que nous revenions. Qu’il ne soit pas trop tard et que ce ne soit pas trop tard.

Parce que tout dépend de la loi de la nature et que nous devons faire face à notre Dieu, que le cœur de chaque personne soit éveillé, agité, afin que nous puissions – à partir de la prière, à partir de la méditation, à travers ce quatrième Kowtow – être plus matures, plus grandi et plus significatif dans la vie, avec l’espoir que Dieu a accordé et accorde.

Nous représentons tous les frères et sœurs, ceux qui ne le savent toujours pas, ceux qui ne croient toujours pas, ceux qui ont été et qui sont, pour eux, aussi une vie intérieure dédiée à Dieu, par l’intermédiaire de Jésus Eucharistique, à venir à lui, pour que nous mûrions davantage, que nous aimions davantage Dieu et que nous recevions ses abondantes grâces pour qu’il soit renouvelé, réformé, digne de l’amour et de la nourriture de l’âme que Dieu a accordés, par l’intermédiaire de Jésus Eucharistique – Son corps et son sang . Amen.

Nous offrons le cinquième Kowtow. Cinq signes sacrés du Seigneur Jésus-Christ, notre Dieu – Les cinq signes sacrés de l’amour, Les cinq signes sacrés de la grâce, Les cinq signes sacrés de la miséricorde divine. Les Cinq Saints Signes sont le sceau éternel accordé à chacun de nous, à tous les pécheurs, et constituent l’alliance que Dieu ne refuse jamais lorsque l’humanité s’excuse, se repent et invoque le Nom de Dieu.

O Dieu – Dieu est amour. Premièrement, Dieu nous a créés par son amour. Dans les jours où nous avons vécu dans l’iniquité, après avoir été infidèles depuis le début, à travers nos premiers parents, Dieu continue d’être le Dieu plein d’amour qui nous donne la chance de retourner à lui et utilise toutes sortes de moyens pour aider et sauver notre race humaine. . O Jésus, aujourd’hui, que nous disent les Cinq Saints Signes?

C’est l’amour et la miséricorde divine que Dieu continue d’accorder constamment, à travers toutes les générations, à chaque pécheur.

Chaque personne est et était animée, comme nous, pour comprendre le sens de la Divine Miséricorde, pour comprendre le quatrième signe sacré que nous lui offrons respectueusement à ce moment-là et qui se poursuit dans des moments de silence.

Le deuxième signe saint est le salut du Seigneur Jésus-Christ, que l’humanité ne peut ni oublier ni nier. Puisque Dieu a aimé le monde et a offert son fils unique au monde, quiconque croit en son fils unique vivra.

Faisons confiance à cela et ne perdons pas la chance, puisque Dieu a offert à son Fils unique – le Seigneur Jésus-Christ, le Sauveur – de nous délivrer et de nous conduire dans un nouveau temps, avec une nouvelle doctrine (2), avec l’amour que seul Dieu peut offrir.

Aujourd’hui, l’Évangile nous a rappelé que personne ne peut nous aimer plus que celui qui sacrifie sa vie par amour pour nous; seul le Seigneur Jésus, la deuxième personne de Dieu – c’est ce qu’il a fait.

Nous entendons et savons beaucoup plus de choses pour vivre avec l’Être suprême qui nous aime – il ne nous considère pas comme des serviteurs, mais il nous considère comme ses amis.

Le deuxième signe sacré ne se termine pas en un point, mais constitue une doctrine entière de la vérité.

Il a sacrifié et est mort pour que nous vivions et existions, afin de mieux comprendre ce que la haute spiritualité est ce que le ciel a accordé.

C’est le troisième signe sacré dont nous avons besoin, c’est l’amour de Dieu le Père avec Jésus qui devient un Dieu vivant – le Saint-Esprit. Il ne nous refuse jamais lorsque nous comprenons le sens de l’amour, que nous comprenons le sens avec les mots avec lesquels nous prions pour qu’il nous aide à devenir le peuple qui appartient à Dieu, dans la réforme.

Ô Dieu le Saint-Esprit – la connaissance et d’innombrables choses dans la vérité, la sainteté, la perfection que le Saint-Esprit continue à accorder au monde: nous avons juste besoin d’ouvrir notre cœur, nous avons juste besoin de le prier.

Nous avons juste besoin de croire et de collaborer avec ce qu’il accorde et est vivant dans notre âme, car il est l’Être suprême aimant, l’Être suprême qui nous mène dans un monde heureux et en paix.

Il nous enseigne beaucoup de choses dans la vie dont nous avons besoin, à savoir la connaissance, la sagesse et des choses que le Saint-Esprit fournira et accordera à chaque personne selon son propre ajustement et sa convenance.

Les cinq signes sacrés de Seigneur Jésus-Christ – nous continuons à recevoir aujourd’hui le quatrième signe sacré, qui est le corps et le sang du Christ qui continue de nourrir notre race humaine.

Dans le royaume divin encore présent, cette présence prouve qu’un juge est présent dans ce monde et qu’il est toujours prêt à attendre pour consoler, réconforter, aimer, pardonner et nous donner plus de temps.

Cependant, dans notre vie, nous l’oublions souvent, nous n’avons toujours pas pris le temps de lui rendre visite et nous ne comprenons toujours pas le sens de ce qui reste [de Jésus ici] à travers le Saint Sacrement.

Aujourd’hui, nous avons besoin de savoir que le quatrième signe sacré est très apparent: la présence de Dieu demeure, son intervention reste.

Cet amour continue de déferler et d’attendre que nous, chaque pécheur, que chaque personne devienne sainte, améliorée.

Quand nous venons avec un cœur pour faire confiance à Dieu et que la lumière illumine l’âme, le cœur, nous devenons des êtres humains reconnaissant la présence de Dieu, l’intervention de Dieu et l’accueil qu’il nous accorde toujours, qui est l’intervention initiale qui était et est. Qui peut prouver ce que nous offrons respectueusement à travers quatre Saints Saints qui sont clairement professés [jusqu’à présent dans ce message]?

Aujourd’hui, le cinquième signe sacré est le Seigneur Jésus-Christ – son épaule était écrasée et ne pouvait plus continuer à porter la croix; Cependant, la force vient de la mère Marie, bien que ne portant pas la croix comme le Seigneur Jésus, ne marchant pas comme nous le voyons, mais la mère portant spirituellement, la mère portant de tout son cœur, un cœur aimant avec le Seigneur Jésus, le chemin de croix.

La mère a représenté notre monde humain, à offrir à Dieu, à marcher avec Dieu et à accepter tout ce qui est sur les chemins que le Seigneur Jésus a empruntés avec les jours d’exil sur la terre, et c’est ce que nous devons savoir.

Aujourd’hui, nous sommes ravivés par les cinq signes saints enseignés par notre mère, afin que nous sachions ce que Dieu a fait, et que Dieu continue de nous accorder, à cause de la valeur de l’âme, de réclamer ce qui nous appartient.

Nous professons les cinq signes sacrés, nous nous prosternons devant les cinq signes sacrés, nous honorons les cinq signes sacrés.

Aujourd’hui, nous croyons que tout ce qui est présent dans le royaume divin, dans la sainteté divine, nous est révélé et nous est accordé à travers le Cinquième Kowtow, ce qui nous permet de savoir clairement ce que nous avons, de continuer à reconnaître la grâce versée.

L’appui de notre mère est si proche et offre au monde entier un merveilleux cadeau que chacun de nous peut pratiquer personnellement: apprendre à prier, à apprendre à être proche, à apprendre et à expérimenter la vérité. Nous ne pouvons pas nier les œuvres que Dieu a faites et fait.

Ô Jésus, les cinq signes saints – nous adorons Dieu; nous louons, honorons et remercions Dieu.

Grâce à notre mère, nous osons aujourd’hui nous adresser à Dieu le Père, au Sauveur, au Saint-Esprit, au corps et au sang, aux Cinq Signes Sacrés.

De manière très spécifique et claire lorsque nous prions, nous sommes conscients de toutes les œuvres que Dieu fait pour nous, que Dieu fait pour ce monde, que Dieu fait pour chacun des frères et soeurs et fait pour toutes les classes, tous les rôles .

Aidez-nous à apprendre et à approfondir le rôle dans lequel nous devons être humbles. Nous devons être humbles pour apprendre, avoir peu d’écoute et devoir accepter les chemins que Dieu nous enseigne, à travers les Cinq Saints Signes, pour nous aider à comprendre le chemin des Cinq Saints Signes.

Aujourd’hui, nous avons beaucoup de difficultés ou de chagrins dans la croix que chacun de nous a.

N’ayons pas peur. Ne craignons pas la croix, les fardeaux et les peines, ne craignons rien de ce qui nous entoure et des maladies, tant spirituelles que physiques, mais sachons que notre vie est constituée des phases suivantes: nous méditons avec les Cinq Saints Signes, méditons avec les chemins de la croix, alors nous aurons une perspective différente, nous aurons un sentiment différent, et nous serons plus audacieux, plus forts, pour accepter ce qui vient de la providence de Dieu nous avons confiance.

Il nous a aimés jusqu’à la dernière minute, et il a laissé les Cinq Signes Saints comme preuve, pour que nous ayons la valeur importante de l’âme, que nous sachions et que nous pratiquions bientôt, que nous reconnaissions tout dans la providence et dans l’amour Dieu nous accorde aujourd’hui par sa divine miséricorde.

N’ayons pas peur des maladies, n’ayez pas peur de toutes les afflictions, et n’ayez pas peur des chemins, car nous avons tous la même cible: retourner à Dieu, rester avec lui, appartenir à Dieu.

De plus, si nous continuons sur les chemins de cet exil, que Dieu reste avec nous, voyage avec nous et nous aide à comprendre le sens des Cinq Saints Signes que nous contemplons avec vénération.

C’est la Croix du Seigneur Jésus-Christ, l’Être suprême qui triomphe de la mort, qui apporte une résurrection glorieuse à chaque pécheur pour que nous puissions être rachetés aujourd’hui – âme et corps – afin que nous puissions vivre dans le sens des jours que Dieu a accordés. est d’accord.

Continuons avec les jours où nous n’oublions pas ce que Dieu a accompli, n’oublions pas le sceau de l’amour, n’oublions pas le sceau et n’oublions pas l’alliance que Dieu a octroyée et octroie.

Revenons à Dieu. Venez goûter la douceur de l’amour que Dieu nous accorde, même dans les chemins de croix de la vie.

Il promet gloire et bonheur et nous attend toujours.

Dans la sanctification et la transformation, aidez-nous à professer et à vivre dignement avec les jours accordés par Dieu, avec un cœur reconnaissant, un cœur reconnaissant, un cœur reconnaissant et une pénitence, pour que nous et le monde soyons alertes.

Avançons sur le chemin, pour que nous ayons un cœur respectueux, un cœur aimant et un cœur respectueux dont nous avons besoin avec notre Dieu, et professions ce que nous devons faire et ce que nous devons faire pour que nous devenions enfants, même si peu.

Ce sont les actes les plus infimes que nous vivons à l’époque des temps de témoignage, de pionnier, que nous devons tous être d’accord et d’unir, savoir prier, se détacher de la vie surchargée, appartenir à Dieu, comment professons les cinq signes saints que Dieu nous a accordés, nous pardonnant.

Puisse la Divine Miséricorde de Dieu transformer, purifier, nous sanctifier pour mériter davantage l’amour que Dieu nous accorde dans le mystère donné, dans le mystère révélé, dans le mystère vécu par chaque personne. Aujourd’hui, nous offrons respectueusement le cinquième Kowtow. Amen.

Nous offrons respectueusement le sixième Kowtow.

O Dieu le Père – Je remercie le Père parce que toutes choses sont abandonnées et appartiennent au Père. Père nous a connus dans notre condition misérable et faible, Père nous a accordé une Mère, une Mère vertueuse, une Mère qui était un exemple brillant pour tous les enfants de ce monde, parce que Père savait que dans ce monde, il n’y a personne parfait et digne de Mère Marie.

Le père a choisi la mère.

Aujourd’hui, la mère est la mère de la deuxième personne de Dieu, la mère du Sauveur, la mère de l’Église, la mère de chacun de nous, la mère de toute l’humanité, la mère de l’amour, la mère du divin Miséricorde, Mère de l’Eucharistie, Mère de tout saint, Mère de tout pécheur, Mère de l’offenseur, Mère du pénitent, Mère de la victime et Mère de toute âme du purgatoire.

Toutes ces choses sont présentes dans les choses que nous voyons, les mots que nous entendons et tout, à travers les œuvres que Mère fait, est le nom sacré de Mère, qui sont les œuvres pour lesquelles Mère continue à venir à nous, continue de nous enseigner, continue de nous accorder des grâces, pour nous le rappeler.

Nous ne pouvons pas refuser le titre de Mère ni les œuvres que Mère a faites et fait dans la vie terrestre.

Surtout aujourd’hui, pour rappeler un siècle et d’innombrables siècles ce que Mère La Vang a fait pour le monde durant la première période, comme l’a fait et ce que fait et continue de concéder aux pays, aux nations et continue de nous laisser recevoir l’enseignement de la mère à travers le Saint Sacrement.

Il y a beaucoup plus de choses que Mère nous enseigne pour apprendre l’humilité, comme Mère – une humilité absolue, absolue avec une vie confiante et complète avec bienveillance et vertu sainte. Ce sont tous des exemples éblouissants.

Aujourd’hui, nous offrons respectueusement le sixième Kowtow au Cœur Immaculé de Mère, nous nous élevons vers Mère.

Mère, s’il te plaît, accepte notre cœur reconnaissant, notre cœur reconnaissant, notre cœur pénitent et notre cœur imparfait qui ne peut toujours pas réaliser ce que Mère enseigne.

Aujourd’hui, à chaque rappel, lorsque nous nous prosternons, lorsque nous offrons respectueusement, nous nous sentons très proches.

Notre vie commence à avoir des méditations, commence à être reconnue, et chaque jour, dans nos imperfections, nous apprenons à nous élever avec le temps et à ne pas nous permettre de devenir des habitudes ou de mener une vie léthargique dans laquelle nous nous rendons aux habitudes.

C’est quelque chose que nous pratiquons essentiellement et qui devient une règle et une réglementation dans la vie.

Nous devons laisser notre âme, notre corps, notre esprit, dans l’unité de notre cœur, être conscients de ce qui doit être fait, être conscients de ce qui doit être offert, être conscients de ce que nous commettons, nous sommes engagés, pour implorer Dieu, par l’intercession de Mère, par l’exemple brillant de Mère, parce que Mère est la personne qui comprend pleinement notre faiblesse, la faiblesse de la chair, avec la misère qui reste et est présente dans toutes les classes, dans tous les rôles.

Donc, aujourd’hui, une méthode qui nous rappelle tous les jours lorsque nous prions, lorsque nous venons à Dieu par la Sainte Messe, remercier Dieu, louer Dieu, nous rappeler que nous devons nous réformer, nous améliorer et devenir des êtres plus méritants. de l’amour que Dieu accorde, avec les faveurs et les grâces et même la Divine Miséricorde qui restent encore avec nous qui sommes pécheurs aujourd’hui.

O Mère Marie – il n’y a pas d’expressions à offrir à Mère avec suffisamment de mots concernant les actes que fait Mère.

Aujourd’hui, nous voyons les frères et les soeurs, de loin et de près, tous les enfants qui se rassemblent pour venir à Mère La Vang pour recevoir des choses que Mère a accordées et accordées; certes, chacun de nous, celui qui revient, celui qui vient chez Mère, ne revient pas les mains vides.

Ce sont les histoires d’une histoire qui existe encore aujourd’hui; puissions-nous reconnaître la haute spiritualité du ciel qui continue de déverser sur l’humanité, sur l’humanité, par notre Mère.

Écoutons Mère pour que nous vivions pour devenir saints, pour que les jours prennent sens comme nous l’avait conseillé Mère il ya plus de cent ans.

Aujourd’hui, Mère continue à nous apprendre à pratiquer, à écouter les paroles que nous recevons, qui sont à nous repentir, à modifier notre vie.

Nous offrons le chapelet au cœur de notre mère, afin de prier pour que notre mère intercède et nous prions pour que notre mère nous aide à savoir ce qui appartient à ce jour.

Nous offrons toutes les imperfections, les faiblesses et nous représentons également les frères et sœurs et les âmes du purgatoire.

Nous prions pour que Dieu ait la miséricorde, par l’intercession de Mère, pour qu’ils soient sauvés et qu’ils puissent bientôt retourner au ciel, à la lumière que Dieu prépare pour les vivants – se repentir, revenir, être réformés et améliorés quant aux âmes retourner à la lumière céleste.

Dieu attend, à travers nos supplications, notre prière en leur nom.

Puissions-nous sacrifier davantage, puissions-nous vivre avec l’enseignement que Mère désire de nous, pour que nous soyons patients, pour que nous soyons généreux, pour que nous puissions pardonner, pour que nous soyons nobles, pour que nous vivions de manière charitable.

Puissions-nous continuer une mission silencieuse, continuer à voyager partout pour rappeler à l’humanité de vénérer Dieu, d’aimer Dieu, de revenir et d’apprendre l’humilité de Mère, d’apprendre la confiance de Mère. Puissions-nous devenir humbles, parce que Dieu a dit: Celui qui devient humble comme un petit enfant pourra entrer au ciel.

Aidez-nous, s’il vous plaît, à éliminer ce qui est dans l’ego, l’orgueil, dans une vie arrogante qui était et est, et bien d’autres choses qui nous font ressembler à un mur qui nous sépare, qui nous empêche de venir à Dieu avec un simple, humble cœur.

Parce que notre vie a de nombreuses distractions, que nous dépendions de position, d’argent, de célébrité, de tous les aspects que le monde conserve, le monde nous a conduits dans des moments de séparation, d’orgueil, d’arrogance, d’entêtement et de vanité.

Nous ne savions pas et peut encore être délibéré. S’il vous plaît, aidez-nous à être humbles comme le dit notre mère, car tous les sentiments – avec les souhaits, les désirs, la misère et la faiblesse – sont portés à Dieu, par l’intercession de Mère, afin que nous puissions voir ce dont nous avons besoin aujourd’hui.

Parce que quand nous vivons à la manière de Dieu, dans la doctrine de Dieu, avec les enseignements de Mère, alors ce pour quoi nous prions, Dieu ne refusera jamais. Apprenons, en amour, en solidarité.

Aujourd’hui, l’Évangile nous rappelle également ce que Dieu enseigne. Nous devons nous aimer les uns les autres, car ce n’est qu’avec l’amour que la solidarité peut être résolue; seul l’amour atteindra le but de cette doctrine de l’amour. Dieu continue d’attendre et continue d’écouter.

À travers l’enseignement de Mère, nous marchons sur le bon chemin; aujourd’hui, tout le monde est uni dans la prosternation, dans la soumission, dans les moments que nous réservons pour venir à Jésus eucharistique, vivre avec un enseignement d’humilité, par l’action, par l’action, par l’intérieur, par le cœur, élever la prière et les supplications aujourd’hui à travers le sixième Kowtow.

O Mère, s’il te plaît, continue à être patiente avec nous. Nous avons réalisé certaines choses, mais nous avons encore beaucoup d’imperfections, car dans la vie humaine, nous désirons beaucoup, mais ne pouvons toujours pas être parfait.

Aujourd’hui, nous avons confiance, nous continuons d’être patients, continuons à faire des sacrifices et continuons à écouter les enseignements de Mère.

Certainement, ce monde sera sauvé; nos frères et soeurs seront certainement sauvés – certainement avec tous les membres unis, alors tout le monde atténuera également les soucis, les afflictions de pestes, spirituellement et physiquement.

Parce que Dieu est le Seigneur, quand Il dit la parole, notre âme sera guérie – quand ce monde connaît et reconnaît l’enseignement de Mère, Dieu sauvera sûrement le monde.

Dieu délivrera tous ceux qui sont étroitement liés dans les ténèbres – Dieu interviendra également pour les justes. Dieu entendra la prière des justes et aidera ceux qui ne savent pas encore à savoir; ceux qui ne croient toujours pas, croient; et ceux qui ne sont toujours pas rentrés reviendront avec le manteau de Mère.

Le Cœur de Mère triomphera de ce monde – Mère nous ramènera à la sainteté, nous conduira à Dieu et nous ramènera à Jésus eucharistique.

Son intervention apportera la paix au monde, apportera les plus belles choses.

Nous attendrons, si nous sommes vraiment unis, humbles dans la vie, offrant à Dieu notre cœur, avec contrition, avec repentance, avec âme et corps, alors certainement, Dieu écoutera et ne refusera jamais.

Ce sont les méthodes les plus insignifiantes, mais elles nous rappellent de réserver du temps pour Dieu, accompagné de paroles sincères venant de cette terre, résonnant de la part des frères et sœurs, priant pour qu’un de ces jours s’unissent également à nous pour revenir Dieu, pour être sanctifié, pour être transformé en la Divine Miséricorde que Dieu nous a accordée et accordée.

La mère attend aussi, a attendu et continue d’attendre. Ne laissez pas la mère continuer à verser des larmes, à cause de l’obstination et de la dureté de l’humanité, ne laissez pas la mère continuer à verser des larmes sanglantes.

O mère, aide-nous s’il te plaît. O Mère, même si nous sommes un petit nombre de personnes, pourtant, pour ce que nous avons réalisé au cours des sept dernières années, Mère est la personne qui voit clairement, la Mère est la personne qui sait très bien.

Puisse Mère continuer à nous aider à être plus patients, à accepter toutes les oppositions actuelles, à accepter tout ce que les gens considèrent comme très étrange, et ils se sentent également très étonnés.

Néanmoins, les choses qui proviennent de la vérité, de la sainteté divine, seront prouvées, avec le soutien et la protection de Mère, pour aider le monde, pour aider tout le monde, pour aider toutes les classes à devenir des personnes réformées et améliorées, de l’intérieur en premier – de l’âme , par la détermination de placer Dieu au-dessus de toutes choses.

Honorons Dieu, révérons Dieu et engageons-nous d’abord dans une vie appartenant à Dieu; alors tout ce que Dieu accordera plus tard. Toutes les choses seront bonnes, parfaites et deviendront pacifiques comme nous le souhaitons.

Nous remercions maman. Amen. Amen. Amen. À travers les Six Kowtows, nous remercions Mère.

Nous prions St. Joseph, car il n’y a pas de période au cours de laquelle nous avons la possibilité de prier constamment et continuellement, car le ciel est présent avec nous.

Aujourd’hui, nous savons que Saint-Joseph est l’être auquel toute personne qui vient ne reviendra pas les mains vides. Que saint Joseph soutienne, protège et intercède auprès de Dieu pour notre Église, pour que tous les membres de l’Église deviennent justes et purs comme lui, pour que notre monde se solidifie, s’unisse.

Nous prions également pour que saint Joseph accorde aux pères ou aux mères de ce monde, d’apprendre de son exemple, d’être responsable, d’être pur, d’être juste, d’être responsable du mandat que Dieu a accordé, pour la famille a le bonheur et la paix. Son intercession aidera certainement ce monde avec toutes les aspirations, les souhaits, le bonheur et la paix de chaque famille et de chaque pays. Nous offrons respectueusement à St. Joseph et nous le remercions.

À cette époque, nous avons la chance de savoir que les trois archanges – Michel, Gabriel et Raphaël – sont les archanges qui abritent et protègent.

Que ce monde prie aussi pour eux de protéger notre Église, de protéger chacune de nos familles en ce monde, de protéger tous les peuples de chaque nation, de chaque pays, afin qu’ils retournent à Dieu.

Puissent-ils détruire le mal en ce monde, avec les pièges et les pièges par lesquels le diable assiège et contrôle notre race humaine, mais nous sommes convaincus que le temps de la bénédiction et de la grâce est venu, de manière définitive, les anges, les saints et les archanges va nous sauver, avec les supplications, en particulier à travers les Six Kowtows que nous offrons aujourd’hui respectueusement à travers l’enseignement de Mère Marie.

Nous remercions tous les archanges et, en même temps, nous remercions les anges gardiens.

Si sans Six Kowtows, nous sommes très inconsidérés et nous ne savons pas que les anges gardiens continuent d’être avec nous, continuons à nous protéger.

Ce sont eux qui nous protègent des accidents et des catastrophes, mais nous ne les remercions jamais, alors grâce à ces Six Kowtows, nous reconnaissons la famille céleste que nous avions et que nous avons.

Prions pour qu’ils nous préservent, nous protègent, nous protègent jusqu’à la dernière minute de notre vie, dans la persévérance et la fidélité, pour surmonter les difficultés et les défis liés à l’appartenance à Dieu alors qu’ils intercèdent pour nous et nous protègent.

Nous remercions tous les saints, en particulier les 117 saints vietnamiens.

Ce sont des Vietnamiens qui professent avec foi et tous les brillants exemples de tous les saints du monde entier.

Puissions-nous apprendre de leurs exemples, qu’ils intercèdent auprès de Dieu pour nous et ce monde avec ses situations.

Il y a beaucoup plus de jours avec la foi, mais nous restons dans la faiblesse, restons dans les jours indifférents et froids, restons dans les jours où nous ne savons pas ce que Dieu a accordé et accordé.

Que tous les saints nous aident et intercèdent auprès de Dieu pour nous sur le chemin du témoignage, sur le chemin du pionnier et à l’époque où nous apprenons les exemples des saints, pour que notre vie soit transformée.

Nous méritons d’être les témoins et les pionniers du cadeau que Mère Marie offre à l’humanité en général et à chacun de nous personnellement.

Nous souhaitons particulièrement faire revivre notre patrie à chaque fois que nous nous remémorons les œuvres que Mère a réalisées pour notre peuple vietnamien – la Mère de La Vang.

Ce cadeau est également accordé de Mère au monde et est quelque chose de nouveau pour l’humanité d’aujourd’hui.

Puissions-nous continuer à être patients, à supporter, à continuer avec force, sous la pression du Saint-Esprit, pour que nous puissions partager avec nos frères, avec le monde et avec toutes les classes, tous les rôles, afin qu’ils aient espoir et confiance en la prière, avec tout ce que Dieu a accordé et accorde.

Nous sommes des gens qui bénéficions de la paix de l’humanité, des aspirations, du retour de notre vie et nous acceptons de prier pour que Dieu supprime tout le mal en ce monde, pour nous aider à retourner à la sainteté, pour nous aider à nous améliorer, à nous réformer et pour nous aider à la main aimante, avec la Divine Miséricorde que Dieu a accordée par l’intercession des archanges, des anges et des saints.

Dans le Saint Nom du Seigneur Jésus-Christ, notre Dieu, L. ainsi que tous les frères et soeurs, achèvent The Six Kowtows chez Notre-Dame de La Vang. Aujourd’hui, c’est également la deuxième fois, à la célébration de La Vang, que nous offrons respectueusement ce cadeau des Six Kowtows.

Que les anges et les saints nous aident à élever à notre Dieu les paroles avec lesquelles nous aspirons, à représenter et à prier pour tous – toutes les classes, tous les rôles – dans le monde, pour que nous devenions des êtres humains qui se soumettent à Dieu , qui se prosternent devant Dieu, qui adorent Dieu, dans la contrition et dans le repentir, pour être dignes des choses que Dieu a accordées, accordent et interviennent.

L., MN, AH, TT, ML et I. – nous faisons face à l’autel, au tabernacle, à la croix, à la statue sacrée de Notre-Dame de La Vang, à la statue sacrée de Saint-Joseph et aux reliques de l’église saints.

Nous célébrons les 30 ans de la canonisation des saints aujourd’hui, les saints vietnamiens; nous avons reçu un message de Saint Vincente Liem, son enseignement.

Les choses que nous recevons – c’est un moment de bénédiction et de grâce, alors il y a beaucoup de merveilles que Dieu a accordées et accorde. De plus, nous croyons que nous obtiendrons, nous frappons pour qu’il s’ouvre à nous, nous cherchons donc nous verrons.
Ce sont des choses que Dieu a accordées. puissions-nous réaliser et pratiquer, que Dieu continue à nous accorder les choses nécessaires rappelées par le ciel.

Dieu nous a donné la possibilité d’aller de l’avant sur le chemin du ministère, d’adorer, de louer, d’honorer – et de servir nos frères – à travers l’enseignement que Dieu nous a accordé de manière divine et qui est présent.

Au Saint Nom du Seigneur Jésus-Christ notre Dieu, je remercie Dieu, remercie le Saint-Esprit et remercie Mère. Tous les frères et soeurs, concluons Les Six Kowtows en ce moment, à 15h24, le dimanche 6 mai 2018 à l’église Notre-Dame de La Vang. Amen. Amen. Amen.

Une fois de plus, Dieu me permet de venir ici pour offrir respectueusement The Six Kowtows. En même temps, avec les CD que nous remettons à tous les laïcs, des prêtres aux gens ordinaires et ordinaires comme nous, qu’ils écoutent et pratiquent selon la méthode que le Saint-Esprit nous enseigne à prier.

Ce cadeau de Mère Marie est à savoir, à écouter et à pratiquer. Mère a promis ces signes à quiconque croit; que ceux qui pratiquent progresseront et que leur foi grandira, et ils reconnaîtront l’intervention que Dieu accordera d’une manière spéciale par le biais des Six Kowtows.

Jésus continue de leur parler, continue de nous rencontrer, continue de nous enseigner, par l’appel et l’illumination du Saint-Esprit.
Une fois de plus, je remercie Dieu, je remercie Mère et le Saint-Esprit. Amen. Amen. Amen.

1. Après environ 15 minutes, la présence physique de l’Eucharistie prend fin, mais la présence spirituelle de Jésus pourrait rester plus longtemps, en fonction de la disposition du destinataire.
2. La signification de «nouveau» ici n’est pas claire. Ancienne doctrine pourrait être une nouvelle doctrine pour les non-initiés dans le temps à venir. Ou cela pourrait faire référence aux enseignements présents dans cette révélation privée, y compris les nouveaux Six Kowtows, sans pour autant constituer un ajout ou un remplacement à la doctrine catholique existante, qui n’est jamais la fonction d’une révélation privée.

Le messager anonyme, L., est un immigrant américain du Vietnam. L. mène une intense vie de prière qui consiste à assister au Saint Sacrifice de la messe et à l’adoration de Notre Seigneur dans le Très Saint Sacrement. L. reçoit les messages par le biais de locutions intérieures et est capable de capturer des images miraculeuses de l’Eucharistie sur l’appareil photo de son téléphone portable. Quand Jésus donne des messages à L., c’est en tant que père dans la famille, en tant que Maître / Enseignant (pour plus d’informations à ce sujet, reportez-vous à la page d’accueil du site www.nrtte.org).

Nouvelles Révélations à Travers l’Eucharistie

www.nrtte.org

Veuillez partager ce message et le site web avec ceux que vous connaissez par e-mail, en les imprimant et par le bouche à oreille.