Poèmes et Musique Révélés par Lucia Phan

Share

Introduction

Qui suis-je pour être choisi par le Seigneur?

Je ne suis qu’un grain de sable dans le désert, une goutte d’eau dans l’océan, moins qu’un ver, plus petit qu’un grain de poussière accroché à la sandale de Jésus. En fait, je ne suis qu’un simple crayon, un orateur obsolète ou un instrument misérable entre les mains du Seigneur. Je ne suis qu’une femme ordinaire qui n’a terminé que la troisième année du primaire. Alors pourquoi le Seigneur m’a-t-il choisi?

Le Seigneur veut que je sois petit, simple, doux et humble. Je souhaite être comme ça.

Dès les premières rencontres avec le ciel, il y a neuf ans, j’ai écrit les messages avec un stylo et un cahier, mais cela a pris du temps en raison de mon niveau d’éducation.

Vous trouverez ci-dessous les poèmes et chansons que le Seigneur Jésus a lus pour que je puisse les écrire et m’apprendre à chanter en adoration, particulièrement tard le soir dans les chapelles de la banlieue de Houston, au Texas, aux États-Unis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lucia, à l’Église de Sainte-Thérèse

2011

Poèmes

1) Il est Abandonné

Mercredi je lui rends visite,

La chapelle est vide, peu de gens visitent.

Je m’agenouille, contemplant le monstrance,

En regardant à travers la vitre, le père se cache.

Avec d’innombrables mots à me dire,

Mon cœur sent le père se réjouir.

Le père est heureux moi aussi

En espérant comprendre et mon cœur à répondre.

Seul dans cet endroit vide et calme,

Tant d’autres endroits sont connus de l’humanité.

21h50 14 mai 2014

Église Saint-Thomas

 

2) Le jeudi saint

Quotidien, contemplant l’Eucharistie,

Jeudi, lui disant au revoir.

Regardant, perplexe, ahuri,

Se sentir abandonné, avec le Maître parti.

Mon chagrin, personne ne sait,

Avec l’eucharistie parti, mon coeur souffre,

Lentement, mes larmes coulent –

Ô Maître, s’il vous plaît ne me quitte pas.

Tant de jours à tes côtés,

Je me réjouis, avec toi autour.

Maintenant tu es absent, je compte toutes les heures.

Ce soir, je reste à tes côtés,

Consoler à l’heure agonisante.

Demain, silencieux, seul,

Vous faites face à une bande de brutes.

 

17 avril 2014 à 19 h 45

Chapelle d’Emmaüs

 

3) Après-midi triste
sur le calvaire
Dieu est mort sur la colline.

La croix qu’il portait.

Pour l’amour de l’humanité,

Il a sacrifié jusqu’à la mort,

Pour sauver tout le monde.

Aujourd’hui, le monde a

Seigneur Jésus Christ qui sauve.

Jubilant en paix,

Dieu rachète l’humanité.

Apportant une nouvelle lumière

Briller sur l’humanité,

Apportant l’amour

Pour pardonner les péchés.

11h45, le 28 août 2011

Eglise du Saint Rosaire

 

4) Journal à offrir à Dieu

Cela fait un moment, rien n’est écrit pour lui offrir,

Aujourd’hui, en commençant un journal, rappelant chaque jour à ses côtés.

A partir de maintenant matin et soir,

Chaque jour, j’écris ce que mon père me fait.

Et pour garder ça pour toujours,

Jusqu’au jour où je quitte ce monde.

Les mots du père, apportant l’amour,

Donne-moi de la joie, enlève mon fardeau.

Je marche, avec la paix guidant mon chemin.

Ma foi est ferme, vivant pour toujours dans la grâce divine.

Se confier silencieusement à mon père,

Pour le suivre quotidiennement, fermez-vous dans la foi.

Ma vie, libre de désespoir,

Matin, midi, soir, à ses côtés, ne vous inquiétez plus.

Le 17 avril 2014 à 11 h 30

Chapelle d’Emmaüs

 

Chansons
Souvenir

 Bai Hat Nho nhung Lucia Hat 04-17-2019.mp3

Aujourd’hui, en venant ici, mon coeur est lourd.

Le père (1) est seul, la chapelle est vide.

En s’inclinant, je m’excuse d’avoir fait attendre le père.

Ô père, je voudrais m’arrêter ici,

Parler avec toi, soulager la solitude.

Une ombre vague et indistincte, une tristesse sans fin enveloppe mon âme.

En ce moment, comprenez-vous mon coeur?

Dix mille absences, myriade de désirs.

La tête se penchant, je parle,

A partir de ce moment, vivre pour toujours dans l’amour de Père.

Père, je t’aime tellement,

Père, tu m’aimes énormément.

14h10, 27/08/2011

Chapelle d’Emmaüs

 

(1) Jésus est révélé comme « Père » (comme « Père » dans la famille, pas comme Dieu le Père) dans les révélations à Lucia Phan.

 

Fin des larmes

 Bai hat Ngung Khoc Lucia hat 04-17-2019.mp3

Plus de larmes à partir de maintenant,

Avec mon père à mes côtés, avec mon père dans ma vie,

Achever le carrefour de la vie.

 

Avec mon père, dans une tendre étreinte.

Père, ô Père, viens s’il te plaît à mes côtés.

Chantez un hymne d’amour fervent.

Moments paisibles, moments sincères.

Terminer des tronçons de la vie.

 

Avec mon père, dans une tendre étreinte.

Père, ô Père, viens s’il te plaît à mes côtés.

Chantez un hymne d’amour fervent.

Moments paisibles, moments sincères.

Terminer des tronçons de la vie.

Le 20 octobre 2012 à 11 h 30

Christ, l’Église du Verbe Incarné

 

 

3) Chant de gratitude

Lien Khuc Tinh Chua va Me Lucia hat 04-17-2019

Amour du père
Fille du Père céleste, je suis

Bien que beaucoup de souffrances dans ma vie, mais avec mon père près de mon cœur,

Ma vie a beaucoup moins de chagrin.

Ô père, ton amour s’élève haut comme des nuages ​​éternels.

Mon coeur se réjouit en Ton amour,

Mon amour prend plaisir dans ton étreinte.

 

– Le Saint-Esprit

O Saint Esprit, viens dans ma vie,

Tu es la lumière, la vérité que je suis.

Ton amour déborde, comme la mer,

Un flot de grâces, de joie de vivre.

Merci à Dieu qui est entré dans mon coeur,

Toujours la lumière pour guider ma vie.

Toujours la lumière pour briller sur le monde.

 

-Sainte Mère

Fille de la reine des cieux, je suis,

La vie passe,

avec maman,

nous venons chez notre père clément

Pour que mon coeur soit rassasié d’amour,

Mère reste toujours à mes côtés,

jour et nuit.

Beaucoup d’agitation dans ma vie,

avec maman je ne m’inquiète pas,

Beaucoup d’agitation dans ma vie,

Mère me protège toujours.

02h55 le 25 novembre 2013
Chapelle d’Emmaüs

www.nrtte.org

Abonnez-vous à notre newsletter