Un Cadeau du Ciel

Share

10 novembre 2019-13 h 13 – à l’Église Sainte-Thérèse

 

Ceci est un message inspiré par le Saint-Esprit à travers la messagère, Lucia Phan, lors de la pratique des Six Kowtows.

 

Lucia: Nous sommes à genoux devant le sanctuaire, le tabernacle, la croix, l’icône de la Divine Miséricorde et la sainte statue de Notre-Dame du Mont. Carmel.

Nous remercions Dieu de nous avoir permis d’assister à la messe dans l’unité. Après la messe, nous continuons à rendre hommage à Dieu avec Les Six Kowtows.

Nous remercions Dieu de nous avoir donné un autre jour. Aujourd’hui, l’Évangile nous enseigne également la loi.

Dans le passé comme en ce temps, à travers les époques, il y a des gens fidèles, loyaux, sérieux et sans peur.

Lorsqu’ils ont été confrontés à des défis et à des persécutions, ils sont restés fidèles à Dieu, et même lorsqu’ils ont fait face à la mort, ils ont considéré la mort aussi légère qu’une plume.

Il s’agit d’un exemple brillant pour nos générations.

En particulier, la première lecture le dit très clairement: une mère et sept enfants ont été arrêtés mais ils n’ont ni enfreint la loi ni eu peur, et ont constamment affirmé la présence et sont restés fidèles à la loi de Dieu.

En même temps, saint Paul Apôtre nous a rappelé une vie avec foi, une vie sainte, provoquée par le Seigneur Jésus-Christ.

Cela se répète à travers le livre d’histoire, à travers ceux qui ont écrit sur la doctrine et la vérité.

Cet Évangile parlait d’une vie humaine avec les lois du monde, mais la loi de Dieu ne consiste qu’en une seule chose.

Nous vivons dans le monde et suivons les règles de nos ancêtres, mais en effet, Dieu a planifié et organisé pour chaque être humain au milieu de ce monde.

Ce qui est le plus nécessaire et le plus important est de comprendre la loi de Dieu et de vivre dans l’enseignement de Dieu, de vivre une vie juste, de croire en Dieu.

Que ce soit dans cette vie ou dans la suivante, nous avons des choses très limitées à demander selon notre volonté personnelle, mais Dieu nous donne des choses plus merveilleuses, plus joyeuses, plus durables.

Et nous vivons comme des anges avec des jours qui ne sont plus des jours de conflit, de jalousie et d’envie, plus de choses mauvaises commises au début, de gens envieux et jaloux.

C’était du diable et il est complètement allé dans un endroit à lui.

Mais les gens que Dieu veut aujourd’hui sont les chefs-d’œuvre qu’il a créés.

Dieu veut que nous écoutions. Dieu veut que nous jouissions de toutes les grâces qu’il a accordées d’une manière spéciale à travers son enseignement.

Cette doctrine nous aidera à vivre dans la justice, dans la justice et dans la vérité, pour nous de glorifier Dieu et d’honorer Dieu.

Ce que Dieu enseigne représente le roi au-dessus de tous les rois, le Seigneur au-dessus de tous les seigneurs.

Sa doctrine est simplement l’amour.

L’amour nous conduit dans une vie éternelle pour que nous restions pour toujours en Dieu, et puissions-nous vivre pour notre Dieu et aussi mourir pour notre Dieu.

Telle est la profession de foi.

Tout ce qui est résumé aujourd’hui est de rappeler au monde humain la difficulté de vivre la foi dans la liberté d’un âge civilisé.

Nous semblons oublier et nous ne valorisons pas le sens important de notre vie spirituelle, de notre vie de foi et de notre vie intérieure.

Alors aujourd’hui, Dieu, c’est une opportunité.

Puissions-nous toujours entendre et pratiquer l’enseignement de la Parole de Dieu qui a été laissé par les apôtres, par les messagers, par les prophètes.

La loi de Dieu est écrite très clairement dans l’Évangile pour nous protéger et sur lesquels nous devons nous appuyer pour éviter les violations et les méfaits.

Nous nous appuyons sur les exemples brillants des saints et des défunts qui ont vécu le cours de l’histoire pour nous aider tout au long du chemin, pour les imiter résolument afin de vivre dignement et avec justice dans la loi et la doctrine de Dieu.

Nous adorons Dieu, louons et glorifions Dieu.

Ce matin, nous offrons à Dieu le Premier Kowtow.

 

Nous offrons respectueusement le Premier Kowtow à Dieu le Père.

Ô Dieu le Père, tu verses d’innombrables bénédictions sur nous.

Aujourd’hui, c’est une étrange surprise pour le monde.

Quel que soit le nombre d’années, l’humanité vit encore aujourd’hui avec certaines choses limitées.

Ils ne ressentent toujours pas et ils ne comprennent toujours pas, mais un processus avec de nouvelles grâces et de nouvelles choses accordées par Dieu en abondance doit passer par de nombreuses étapes.

Ce n’était pas si loin, dans la période la plus récente, il y a moins d’un siècle – la révélation de la Divine Miséricorde a été donnée à Sainte Faustine.

D’ailleurs, il y a plus d’un siècle, il y avait les mots que Mère a donnés aux trois cousins ​​[Fatima].

La vie des saints a apporté quelque chose de vraiment sublime et nous a donné la proximité de venir à Dieu à travers son enseignement inestimable.

Cependant, parce que nous semblons suivre nos propres habitudes, il y a encore beaucoup d’hésitations et beaucoup de choses que nous n’avons pas encore vécues.

Aujourd’hui, il en va de même pour le don des Six Kowtows.

Nous nous souvenons de la joie que Dieu nous a fait sortir d’un endroit qui était le plus désespéré, le plus misérable, le plus stressant, le plus déplorable et le plus pécheur.

Aujourd’hui, nous nous souvenons de la vénération, du culte, de l’action de grâces et de l’honneur qui nous est dû, car nous n’avons rien de digne et nous n’avons rien de méritant.

Dieu, veuillez accepter notre action de grâces, notre gratitude, notre respect au nom de toutes les classes et de tous les rôles qui sont encore indifférents et réticents.

Puisse notre cœur se tourner vers Dieu, professer fortement Dieu – âme et corps, esprit et cœur – pour se repentir, se repentir quotidiennement et adorer respectueusement avec les mots les plus ordinaires et les plus simples.

Nous devons nous élever et nous devons parler, devons prier et témoigner.

Nous savons seulement que pour un autre nouveau jour dans la vie, nous remercions Dieu.

Nous élevons tous nos frères et sœurs, nos paroisses, les gens que nous rencontrons dans la vie.

Avec la mission que Dieu nous confie, puissions-nous apporter espoir et joie, et vivre une vie dans laquelle nous aspirons à devenir un exemple.

Mais nous sommes toujours sur un chemin d’apprentissage.

Que Dieu accepte, pour que nous ayons le courage de témoigner de la foi par nos actes – avec révérence, avec adoration, avec action de grâces, avec gratitude – d’élever l’âme, le corps, l’esprit, le cœur, les paroles et les actes.

Puissions-nous toujours vivre dans la justice, qui est notre désir et notre rêve.

Puissions-nous tous ressentir l’amour de Dieu et vivre pour y répondre – même si ce n’est qu’un tout petit peu, mais nous sommes ravis lorsque nous adorons et honorons à la fois l’âme et le corps dans un esprit de repentance, alors que nous nous élevons respectueusement chaque jour. Amen.

Nous offrons respectueusement le Deuxième Kowtow à Jésus.

Ô Jésus, notre Sauveur, nous te remercions.

Combien d’années, combien de milliers d’années nous avez-vous donné d’innombrables faveurs, désirant simplement que chacun de nous croie en vous, se lève pour vivre et pratiquer?

Tu as tout fait pour nous. Vous nous avez tout donné. Vous avez tout sacrifié, même votre vie, pour nous.

Aujourd’hui, tu ne veux pas nous perdre, tu ne veux pas que nous soyons perdus, tu ne veux pas que nous vivions en commettant le péché; encore, vous voulez que nous vivions dans la maturité pour que nous recevions votre amour et votre sacrifice.

Vous voulez que nos âmes soient élevées vers vous.

Vous voulez que notre vie devienne une doctrine, pour que nous soyons protégés, pour que nous nous appuyions sur cette doctrine, pour collaborer, pratiquer et suivre, pour que notre vie soit paisible, détendue, significative lorsque nous devenons les enfants de Dieu, quand nous croyons dans le Seigneur Jésus-Christ, le Sauveur qui nous a sauvés des ténèbres du péché.

Aujourd’hui, nous adorons, vénérons et remercions avec respect.

Dieu, s’il te plaît, regarde notre humilité et notre faiblesse, notre chair pécheresse et aide beaucoup de gens à connaître et à entendre.

Ensemble, nous remercions et nous inclinons dans l’adoration – pour honorer, présenter des excuses, mériter d’être les pécheurs que Dieu aimait et pour lesquels Il est venu dans le monde pour sauver et délivrer.

Nous adorons Dieu, louons Dieu et glorifions Dieu – notre Sauveur, notre Rédempteur, l’Être Suprême qui délivre l’humanité et accorde la vie éternelle.

Puissions-nous continuer à pratiquer son enseignement, comprendre la justice, comprendre son amour pour nous, son amour pour l’humanité, son amour pour les pécheurs comme nous, pour que les pécheurs deviennent des pénitents et des témoins comme aujourd’hui. Amen.

 

Nous offrons respectueusement le Troisième Kowtow à Dieu le Saint-Esprit.

Ô Saint-Esprit – de l’amour, la lumière, la vérité.

Je vous remercie parce que vous nous avez touchés et nous avez motivés à avoir assez de courage pour vaincre l’opinion publique (1), pour vaincre notre chair misérable et pour vaincre nos hésitations.

Puissions-nous être déterminés à le faire, même si ce n’est qu’une petite action qui peut nous sembler très peu familière, mais que notre cœur demande à revenir, que notre cœur montre la révérence nécessaire, que notre cœur soit reconnaissant et contrit.

A part cela, nous n’avons plus rien à nous rappeler dans la chair, dans la supplication, en profondeur dans la prière.

Notre connaissance est très limitée, mais nous savons que ce que nous faisons aujourd’hui est poussé par Dieu.

Dieu enseigne et Dieu nous accorde, des moments les plus désespérés, des moments les plus tragiques, des moments les plus douloureux, des moments inquiets pour les choses de la vie.

Aujourd’hui, retirons vraiment le joug pour que nous soyons heureux aux côtés de Dieu, pour que nous écoutions l’enseignement de Dieu, pour nous de choisir ce dont nous avons besoin, qui est la justice, pour nous de faire la différence entre le bien et le mal, entre le bon et le mauvais, entre le vrai et le faux.

Et donc quand nous agissons, notre âme commence à exhorter.

Lorsqu’il y a des choses fausses, nos cœurs se sentent déchirés et perplexes.

C’est ce que Dieu accorde, pour que nous commencions à chercher la vérité.

Que toutes les personnes dans le monde – toutes les classes, tous les rôles – aient la possibilité de nous rejoindre dans l’unité, d’adorer respectueusement Dieu, de prier pour que Dieu vienne au monde pour renouveler la face de la terre.

Que Dieu aide tous ceux qui se sont égarés à revenir.

Que Dieu nous enseigne et nous aide à comprendre le mystère et l’amour de la Divine Miséricorde, de l’Être Sprême aimant qui attend toujours patiemment des pécheurs comme nous.

Que chacun craigne le péché, évite le péché, reste à l’écart du péché, pour que nous soyons dignes de ce que Dieu a accordé et donné.

Ô Dieu, je t’en prie, sanctifie-nous et transforme-nous, et transforme le monde entier – pour te soumettre, pour te rendre, pour t’adorer, pour t’honorer dans l’unité, pour suivre ta doctrine, pour que notre vie soit unie dans le respect, dans l’adoration, pour que ton nom répartis dans le monde entier.

Nous adorons Dieu, louons Dieu et glorifions Dieu: Père, Fils et Saint-Esprit. Amen.

 

Nous offrons respectueusement la Quatrième Kowtow au Corps et au Sang de Jésus-Christ.

Ô Jésus Eucharistique, aujourd’hui tu nous permets de te recevoir dans nos cœurs.

C’est votre présence à travers l’Eucharistie, que vous avez instituée et qui était liée à la première et à la dernière Cène qui est devenue une alliance d’amour.

Aujourd’hui, vous continuez d’être présents sur l’autel, pour que nous rencontrions une spiritualité élevée remplie d’une force divine et miraculeuse, exhortant notre âme et notre cœur à être élevés vers le Seigneur que nous adorons, vénérons, louons et remercions de cœur, avec prière, avec dévotion.

Ô Jésus Eucharistique, nous n’avons rien à rendre, nous n’avons rien à montrer. Nous sommes des gens ordinaires et simples.

Néanmoins, aujourd’hui, ce qui est motivé vient de Dieu, de sa présence, une grande gloire que nous remercions, prosternons et professons.

Puissions-nous devenir les témoins de la vie actuelle pour aider tout le monde à vénérer, reconnaître, revenir et élever à Dieu des paroles de gratitude.

Chaque fois que nous le recevons, puissions-nous être contrit et digne. Lorsque nous recevons Dieu dans notre cœur, puissions-nous nous examiner.

Ne laissons pas Dieu entrer dans notre cœur d’une manière indifférente, solitaire et désolée, avec la puanteur du péché qui lui a fait beaucoup souffrir.

Ce que nous avons aujourd’hui, ce que nous savons ne vient pas de nous mais de la volonté du Saint-Esprit de nous aider à comprendre le sens de la présence, de l’amour, de l’alliance, à travers le Corps et le Sang du Christ.

Que chacun vénère et ait un profond sentiment de conscience pour reconnaître sa présence dans notre vie, pour remercier la nourriture de notre âme qui nous conduit sur le chemin de la justice.

Puissions-nous répondre à l’amour immense et sans limites et à la Miséricorde Divine, avec la présence sacrée qui est au milieu de nous, nous protégeant et nous aimant incommensurablement.

Puissions-nous répondre et venir à Dieu avec notre cœur et notre corps, même s’ils sont imparfaits, même s’ils sont pécheurs.

Nous avons besoin de Dieu.

Que Dieu nous purifie  afin que, par sa grâce, nous soyons plus mûrs, nous grandissions davantage et nous soyons déterminés parce qu’il n’y a qu’un seul Dieu qui nous aime, qui reste avec nous, qui vit en nous et qui nous protège. Amen.

 

Nous offrons respectueusement le Cinquième Kowtow aux cinq plaies saintes de Jésus-Christ.

Ô Cinq signes saints du Seigneur Jésus-Christ, notre Dieu.

Grâce à cette doctrine, grâce à une histoire éternelle profondément imprégnée dans la vie des chrétiens, profondément imprégnée dans la vie des disciples depuis des générations, pour que nous ayons toujours une preuve à travers les cinq signes saints qui nous ont rachetés du péché, nous conduisant sur le chemin de la Croix avec joie et espérance, parce que nous avons Dieu et sommes avec Dieu.

Ô Dieu, c’est quelque chose de très difficile à comprendre. Si nous ne méditons pas profondément, si nous n’avons pas l’enseignement du Saint-Esprit, nous sommes vraiment  perplexes.

Ayons une âme simple et humble.

Tout ce que Dieu veut aujourd’hui, c’est que nous contemplions la Croix dans ses souffrances extrêmes, mais Dieu est l’Être Suprême qui a triomphé de la mort pour nous apporter une glorieuse victoire d’avoir la doctrine de la vie.

Aujourd’hui, nous apprenons de l’Évangile les histoires de ceux qui ont vécu la mort mais qui ont finalement triomphé et se sont retrouvés avec Dieu pour toujours.

Puissions-nous compter sur cela dans la foi pour nous aider à surmonter les épreuves et les défis, à persévérer, à être fidèles, à professer Dieu devant tous que Dieu est le Seigneur de l’amour, l’Être Suprême victorieux, l’Être Suprême éternel qui nous conduit au lieu éternel.

Dans l’unité, puissions-nous adorer, croire et revenir, pour prier pour que Dieu nous sauve, pour que nous ayons une vie éternelle avec Dieu, pour que nous rendions l’amour de Dieu le Père, pour que le salut du Seigneur Jésus soit rendu, pour que nous rendions la pareille l’enseignement du Saint-Esprit, de rendre son séjour avec nous, de rendre le corps et le sang saints et divins, de rendre et de professer les cinq signes saints, de rendre l’amour d’une mère silencieuse qui prie et médite pour nous guider dans la bataille actuelle dans les jours qui nous restent pour comprendre ce que nous avons.

C’est le sceau éternel du pardon pour nous apprendre à revenir, à nous apprendre dans notre âme à appartenir à Dieu spirituellement et physiquement, à se soumettre pleinement à Dieu, à Dieu d’intervenir, à Dieu pour nous sanctifier dans son programme, et pour nous d’appartenir à Dieu.

Ô Jésus, les cinq signes saints, nous te professons.

Veuillez accepter nos excuses.

Nous aspirons à vous appartenir pour toujours. Nous Te louons et Te glorifions.

Veuillez accepter notre abandon, notre prosternation, comme le fil conducteur, le repentir, pour guider le peuple actuel à revenir avec un cœur sincère – en pénitence, en expiation, en contrition. Amen.

 

Nous offrons respectueusement le Sixième Kowtow au Cœur Immaculé de Mère Marie et pour Son triomphe.

Le Sixième Kowtow, nous offrons respectueusement à Dieu le Père.

Ô Dieu le Père, nous te remercions.

Vous avez compris que notre condition faible et pécheresse avait grand besoin d’une Mère.

Vous nous avez accordé une Mère exemplaire, une Mère qui a totalement vécu dans Votre sainte volonté – une Mère puissante, la Mère de la Deuxième Personne de Dieu, la Mère de notre Sauveur, la Mère de l’humanité tout entière et la Reine du ciel.

Aujourd’hui, ce que nous savons et ce que nous avons vient de Mère Marie qui est la personne qui nous guide, nous enseigne à prier, nous apprend à venir à chaque personne, nous enseigne à nous prosterner et à adorer, nous enseigne à nous élever avec l’âme et le corps, à nous que le temps est venu parce que nous ne pouvons pas gagner la bataille contre le mal dans lequel la majorité d’entre nous tombe.

Le diable est rusé, trompeur, sournois, et aujourd’hui l’humanité trébuche, tombant dans les pièges qui nous piègent dans une vie d’arguments et de raisonnements, avec des besoins et des nécessités.

Nous oublions ce qui est le plus noble, ce qui est le plus important, c’est la vie éternelle que le Seigneur Jésus a négociée pour nous.

Mère Marie a su que le monde aura des jours que nous ne pourrons pas surmonter par nous-mêmes.

Nous devons toujours compter sur Mère qui prie pour nous, nous enseigne, nous soutient et nous conseille.

Mère nous a appris à venir au Saint-Esprit. Grâce à cela, il nous enseigne aujourd’hui à faire la différence entre le bien et le mal, à nous conduire à la première personne.

Nous sommes des êtres humains – comment savoir et comprendre ce qui est le plus intime? Mère nous apprend à venir à Dieu et nous enseigne à nous prosterner, à parler directement à Dieu le Père, à croire hardiment, à ne pas avoir peur, à professer avec un cœur reconnaissant.

Le Seigneur Jésus-Christ, le Sauveur, le Rédempteur: celui qui croit en lui vivra.

Mère nous conduit également au Saint-Esprit.

Il est toute la spiritualité, toute la perfection, toute la justice et la vérité.

Vraiment, notre vie dans ce monde ne peut pas trouver la vérité si nous n’avons pas Dieu, donc nous trébuchons dans la vie, trompés, et nous sommes des pécheurs et des victimes – trop dans le monde.

Aujourd’hui, grâce au Saint-Esprit, nous savons où est le bien, où est le mal.

Grâce au Saint-Esprit, nous sommes courageux et forts – pour professer, pour être les premiers à revenir et, à travers des prières sérieuses, pour représenter toutes les classes, tous les rôles, pour demander à Dieu le Père d’intervenir.

Que Jésus nous aide à être fermes dans la foi pour voir la tromperie, le mensonge qui est devenu les jours douloureux et douloureux du péché.

Nous voyons très clairement que ce qui appartient au monde de base nous attire dans la misère, et ce qui appartient au monde d’en haut nous aide dans l’espérance, dans la foi et dans les jours paisibles et significatifs.

En effet, c’est quelque chose de si magnifique.

Aujourd’hui, Mère nous conduit à Jésus Eucharistique, parce qu’Il est l’Être Suprême qui reste, mais pas dans la chair, mais Sa promesse continue, à cause de l’amour, à cause de l’alliance, à cause d’un désir pour nous de grandir, à mûrir, agir de son plein gré, chercher ce qui nous appartient qu’Il apporte.

Ainsi, la richesse avec la nourriture de l’âme nous aide au quotidien comme une inspiration spirituelle qui nous protège.

Nous ne comprenons vraiment pas et ne savons pas que les cinq signes saints nous mèneront dans une doctrine dont personne ne peut nous séparer en utilisant des voies et des méthodes de manière judicieuse.

Dans un monde qui repose sur le raisonnement et l’argumentation, seuls les cinq signes saints nous ont donné la réponse concernant tout ce qui nous appartient que Dieu accorde.

Ce sont uniquement les cinq signes saints du Seigneur Jésus que nous devons vénérer, adorer, nous prosterner, nous excuser, pour les imperfections, les faiblesses à travers les siècles, le manque de compréhension, le manque de conscience.

Inclinons-nous devant la croix pour reconnaître les cinq signes saints que Dieu a échangés contre nous pour recevoir le sceau du pardon.

Il n’y a rien de plus à expliquer, rien de plus à diviser et rien de plus à différencier selon la vision humaine vraiment étroite et à courte vue.

Les réponses étaient donc claires.

Mère Marie est la personne la plus perspicace, la seule personne que Dieu a choisie dans ce monde pour nous aider à comprendre une doctrine simple qui nous appartient clairement, pour nous de répondre par cœur, par âme, par la spiritualité que Dieu attend.

Nous recevons des grâces de Dieu d’une manière spirituelle et divine, pour que nous croyions avec profondeur, hauteur et largeur.

Aujourd’hui, nous ne pouvons pas refuser ce que Dieu accorde et donne, nous n’avons donc pas peur de tout ce qui nous entoure.

N’ayons pas peur de l’opinion publique et allons de l’avant.

Nous devons tous nous incliner, adorer, louer, honorer et retourner devant Dieu.

Que Dieu nous accepte et nous accorde cela.

Nous nous élevons vers Mère Marie.

Ô Mère Marie – la Mère de la Divine Miséricorde; la Mère du Cœur de l’amour; la Mère de l’Eucharistie; la Mère du Verbe incarné; la Mère du Sauveur; la Mère des pécheurs, des saints, des victimes, des pénitents, des patients, des témoins, des âmes du purgatoire et de tous les disciples du monde entier; le peuple de la Mère de Dieu; et la Mère de l’humanité.

Nous ne rejetterons jamais le titre de Mère, le nom honorable de Mère.

Ce que Mère nous enseigne est très clair, donc aujourd’hui tout ce que nous avons vient d’une Mère silencieuse qui, au fil des ans, nous a enseigné, aidé et attendu que nous mûrissions.

Le temps est venu.

Puissions-nous collaborer avec Mère, écouter Mère et pratiquer ce que Mère enseigne pour que nos âmes soient sauvées, pour que nous soyons sauvés dans les moments les plus urgents et pour être sauvés de l’immoralité.

Aujourd’hui, l’humanité a perdu la croyance, a perdu la foi.

L’humanité vit dans l’iniquité, dépravée dans l’obscurité.

D’innombrables personnes sont attirées par l’intelligence sophistiquée d’une ère civilisée qui est enveloppée dans la science et la technologie modernes, ce qui nous a fait perdre la base qui était dans la spiritualité, avec la perspective authentique que Dieu nous a donnée à travers notre foi.

Peu importe comment le monde est aujourd’hui, Mère est une personne qui ne nous quittera jamais.

Mère cherche des moyens de nous sauver, de nous conduire à Dieu, de nous guider de la manière la plus simple mais la plus profonde et la plus inspirante.

C’est le chemin du retour et aujourd’hui nous pratiquons – par l’âme, par le corps, par l’esprit, par le cœur, par le repentir et la contrition.

A nos côtés, Mère Marie prie pour nous.

Mère Marie attend que nous collaborions par un cœur fervent, par un cœur repentant, par un cœur vraiment contrit.

Mère nous conduira à Dieu et Mère affrontera la bataille entre le bien et le mal aux jours de la fin.

Aujourd’hui, nous sommes heureux parce que nous savons que c’est vraiment un cadeau du ciel.

Nous savons que Mère nous enseigne pour que nous soyons courageux et forts.

Avec Mère à nos côtés, le manteau vierge couvre les pécheurs lorsque nous comptons sur Mère et prions pour que Mère nous aide à retourner à Dieu.

En effet, c’est une grâce si sublime que bien des fois nous la tenons pour acquise, alors devenons ordinaires, petits, simples, humbles, pour que nous appartenions à Dieu.

Comme Dieu l’a dit: Devenez petit parce que le ciel appartient aux petits.

Mère nous ramène.

Peu importe qui nous sommes et à quel point nous sommes pécheurs, nous sommes les enfants qui désirent appartenir à Dieu, appartenir à Mère.

Écoutons et prions au nom du monde, de toutes les classes, de tous les rôles, pour nous unir pour honorer Dieu, louer Dieu et glorifier Dieu. N’ayons pas peur quand nous professons hardiment Dieu, adorons hardiment Dieu, prosternons hardiment devant Dieu.

Nous remercions Mère.

Mère nous guide également à Saint Joseph.

Il est un brillant exemple pour le monde et la famille, et aussi l’intercesseur de notre Église.

Il est un modèle de justice, de pureté et de responsabilité alors qu’il a vécu toute sa vie à la manière de Dieu.

Nous prions également les trois archanges pour leur protection.

Nous prions quotidiennement. Nous demandons quotidiennement. Nous implorons le paradis quotidiennement. Nous prions quotidiennement les anges gardiens. Nous demandons quotidiennement l’aide des anges et des saints au ciel. Nous prions quotidiennement pour apprendre de l’exemple des saints.

Certes, lorsque nous demandons, nous recevrons; quand nous cherchons, nous trouvons; quand nous frappons, il nous sera ouvert.

Nous prions Dieu. Nous prions pour que Mère intercède auprès de Dieu pour que nous recevions l’aide du ciel. Les anges, les saints, les archanges ne refuseront jamais nos prières.

S’il vous plaît, aidez-nous à avancer hardiment sur le chemin du témoignage, avec les œuvres les plus ordinaires mais les plus inspirantes pour l’âme, avec le respect nécessaire.

Nous prions pour l’aide du ciel. Nous prions pour que les saints nous aident à suivre leurs traces.

Ils sont des exemples pour le monde et pour nous tous de continuer à témoigner avec audace de ce qui est connu, entendu et permis, pour que nous vivions des jours pleins de sens, tout comme les sept frères et leur mère dont l’histoire est écrite en la Bible, avec la loi de Dieu expliquée très clairement.

Vivant dans le monde, nous sommes simplement des êtres humains faibles, mais lorsque nous professons bravement et fortement la foi, nous appartenons à Dieu.

Dieu nous accordera cette vie éternelle.

La vie se compose de jours difficiles, mais n’abandonnons pas à cause des défis.

Le plus difficile, plus nous glorifions Dieu; plus nous vivons de défis, plus nous vivons pour Dieu; le plus que la vie est difficile alors laissez-nous vivre dans la foi, professant la foi.

De plus, nous devons être heureux et ne pas penser que ce que nous faisons est insignifiant.

Dieu sait tout ce que nous faisons. Dieu nous récompensera et nous accordera également une vie rayonnante lorsque nous reviendrons à Dieu dans le ciel.

Puissions-nous tous rester dans l’espérance, car cela vient de la permission de Dieu, de la grâce de Dieu.

C’est un cadeau spécial pour tout le monde dans le monde aujourd’hui – venir à Dieu seul pour prier, adorer et professer Dieu.

Priez et se repentir d’une manière qui, de bonne volonté, chacun de nous pourra voir la vérité, voir sa présence, voir la paix et voir l’intervention que Dieu accorde à chacun de nous.

Croyez et pratiquer. Croyez et écouter les paroles de Mère.

Nous verrons notre vie se renouveler dans une vie de foi et une vie revenant à Dieu.

Soyons humbles, petits et simples.

Nous vivrons chaque jour dans le bonheur, dans la paix, avec le sens que Dieu accorde d’une manière spéciale à nous tous.

Donnons-nous l’opportunité de venir à Jésus Eucharistique parce que c’est un endroit où nous rencontrons le ciel, un endroit où Les Six Kowtows sont originaires, un endroit calme pour que nous puissions recevoir la spiritualité que Dieu accorde à cette époque.

Au Nom du Seigneur Jésus-Christ, notre Dieu, nous remercions Dieu le Père, Jésus et le Saint-Esprit. Nous remercions le Corps et le Sang du Christ. Nous remercions les cinq signes saints de Dieu.

Nous remercions le Cœur Immaculé de Mère Marie, Saint Joseph, les trois archanges, la cour céleste et tous les saints. Veuillez intercéder auprès de Dieu pour nous. Amen.

Lucia, avec tous les frères et sœurs, conclut Les Six Kowtows offerts respectueusement cet après-midi, à 13h44. le dimanche 10 novembre 2019, à l’église Sainte-Thérèse – à l’autel, au tabernacle, à la croix, à l’icône de la Divine Miséricorde et à la sainte statue de Notre-Dame du Mont Carmel.

Que tous les paroissiens ici s’unissent pour adorer Dieu avec respect, pour remercier, louer, glorifier et honorer. Amen. Amen. Amen.

 

(1) Il est parfois inconfortable de pratiquer les Six Kowtows dans une chapelle d’adoration ou une église.

 

La messagère, Lucia Phan, est une immigrante américaine du Vietnam. Elle mène une vie de prière intense qui se concentre sur la messe et l’adoration de Notre Seigneur dans le Très Saint Sacrement. Elle reçoit les messages par voie de locutions et est capable de capturer des images miraculeuses de l’Eucharistie sur l’appareil photo de son téléphone portable. Quand Jésus lui donne des messages, c’est en tant que « Père » dans la famille, en tant que Maître / Enseignant.

nrtte.org
nrttej.org

Veuillez partager ce message et les sites web avec tous ceux que vous connaissez par e-mail, en imprimant le message et le bouche à oreille.