L’Heure de Grâce le 8 décembre

Share

L’Heure de Grâce le 8 décembre de 12h à 13h

Demande de Notre Mère Céleste pour l’Heure de Grâce:

  1. À partir de midi jusqu’à 13 heures (une heure complète de prière);
  2. Pendant cette heure, la personne qui fait l’Heure de Grâce à la maison ou dans une église doit mettre de côté toutes les distractions;
  3. Commencez l’Heure de Grâce en priant trois fois le 51e Psaume (ci-dessous) avec les bras tendus;
  4. Le reste de l’Heure de grâce peut être passé en communication silencieuse avec Dieu, adorant l’Armée sacrée, méditant sur la Passion de Jésus, disant le Saint Rosaire, louant Dieu à votre manière ou en utilisant des prières préférées, en chantant des hymnes, etc.

Psaume 51:

1 O Dieu! aie pitié de moi dans ta bonté; Selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions;

2Lave-moi complètement de mon iniquité, Et purifie-moi de mon péché.

3Car je reconnais mes transgressions, Et mon péché est constamment devant moi.

4J’ai péché contre toi seul, Et j’ai fait ce qui est mal à tes yeux, En sorte que tu seras juste dans ta sentence, Sans reproche dans ton jugement.

5Voici, je suis né dans l’iniquité, Et ma mère m’a conçu dans le péché.

6Mais tu veux que la vérité soit au fond du coeur: Fais donc pénétrer la sagesse au dedans de moi!

7Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur; Lave-moi, et je serai plus blanc que la neige.

8Annonce-moi l’allégresse et la joie, Et les os que tu as brisés se réjouiront.

9Détourne ton regard de mes péchés, Efface toutes mes iniquités.

10O Dieu! crée en moi un coeur pur, Renouvelle en moi un esprit bien disposé.

11Ne me rejette pas loin de ta face, Ne me retire pas ton esprit saint.

12Rends-moi la joie de ton salut, Et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne!

13J’enseignerai tes voies à ceux qui les transgressent, Et les pécheurs reviendront à toi.

14O Dieu, Dieu de mon salut! délivre-moi du sang versé, Et ma langue célébrera ta miséricorde.

15Seigneur! ouvre mes lèvres, Et ma bouche publiera ta louange.

16Si tu eusses voulu des sacrifices, je t’en aurais offert; Mais tu ne prends point plaisir aux holocaustes.

17Les sacrifices qui sont agréables à Dieu, c’est un esprit brisé: O Dieu! tu ne dédaignes pas un coeur brisé et contrit.

18Répands par ta grâce tes bienfaits sur Sion, Bâtis les murs de Jérusalem!

19Alors tu agréeras des sacrifices de justice, Des holocaustes et des victimes tout entières; Alors on offrira des taureaux sur ton autel.


Petit résumé des apparitions à Montichiari

Montichiari, est une petite ville de l’Italie du Nord, est située au pied des Alpes italiennes, et son nom peut se traduire en français par « montagne lumineuse ».

Première apparition:
Pierina Gilli naquit le 3 août 1911 à Montichiari et était infirmière à l’hôpital de ce lieu. La Sainte Vierge lui apparut la première fois dans une chambre de l’hôpital au printemps 1947. La Madone, sous l’aspect d’une dame d’une beauté merveilleuse, portait un vêtement violet et un voile blanc autour de sa tête. Elle était très triste et ses yeux étaient pleins de larmes qui tombaient à terre. Sa poitrine était transpercée par trois grands glaives. La Mère de Dieu lui dit :
« Prière, Pénitence, Réparation ».

7ème Apparition du 8 décembre 1947:
Ce 8 Décembre 1947, plusieurs milliers de personnes venues de toutes parts étaient accourues pour l’apparition annoncée. Pierina Gilli s’agenouilla au centre de la nef à l’endroit où les autres apparitions avaient eu lieu.
Pendant qu’on disait encore le chapelet, Pierina s’écria : « Oh! la Madone ! » Aussitôt se fit un grand silence.  La Madone se montra à Pierina sur un grand escalier blanc qui était orné des deux côtés de roses : des roses blanches, rouges et dorées. La Mère de Dieu sourit et dit : « Je suis l’Immaculée Conception » et continuant à descendre l’escalier avec une grande majesté, elle dit :

« Je suis Marie de la grâce, c’est-à-dire la pleine de grâces, Mère de mon divin Fils Jésus-Christ ».

Descendant encore les escaliers, elle poursuivit :
« Par ma venue ici, à Montichiari, je souhaite être invoquée et vénérée sous le nom « Rosa Mystica »

« JE SOUHAITE QUE CHAQUE ANNÉE, LE 8 DÉCEMBRE, À L’HEURE DE MIDI, on célèbre
L’HEURE DE GRÂCE POUR LE MONDE ENTIER ».  « Par cet exercice, on obtiendra de nombreuses grâces spirituelles et corporelles ».

Et elle continua :
« Notre-Seigneur, mon divin Fils Jésus accordera sa très grande miséricorde pour autant que les bons continueront à prier pour les pauvres pécheurs. Qu’on veuille faire part, le plus vite possible au Pasteur suprême de l’Église catholique, le Pape Pie XII, que c’est mon souhait que cette HEURE de GRÂCE soit connue et diffusée dans le monde entier. Celui qui ne peut pas se rendre à l’église doit prier chez lui à l’heure de midi (12H à 13H) et il recevra alors mes grâces.

A ce moment la Mère de Dieu montra à Pierina son cœur et la Madone magnifiquement resplendissante d’amour laissa s’échapper ces mots : « Vois ce cœur qui aime tant les hommes, tandis que le plus grand nombre l’accable d’outrages ! »

Ici elle s’arrêta quelques instants.  « Lorsque les bons et les méchants s’uniront dans une prière unanime, ils obtiendront de ce cœur miséricorde et paix.  Présentement les bons ont obtenu par moi du Seigneur miséricorde  »  « celle-ci a arrêté un grand châtiment » Puis continuant en souriant :  « Sous peu, on reconnaîtra la grandeur de cette heure de grâce ».

Pierina remarqua qu’Elle voulait s’éloigner et lui dit : « Oh, belle et chère Mère de Dieu, je vous remercie. Bénissez ma patrie, l’Italie, bénissez le monde entier, tout particulièrement le Saint-Père, les prêtres, les consacrés, les pécheurs! »

La Mère de Dieu répondit :  « J’ai déjà préparé une surabondance de grâces pour les enfants qui écoutent ma voix et qui prennent à cœur mes souhaits ». Par ces mots, la vision prit fin.

Cette HEURE DE GRÂCE est une heure de prières, soit seul ou avec un groupe de prières, dans votre église ou chez vous de 12H à 13H ce 8 Décembre.  La Sainte Mère a promis que tout ce qu’une personne lui demanderait pendant cette heure de grâce (même dans des cas impossibles) leur serait accordé, si cela était conforme à la Volonté du Père Éternel.