Dieu Aime le Peuple de Wuhan

Share

31 janvier 2020

(Ceci est un message inspiré par le Saint-Esprit à travers la messagère, Lucia Phan).

Lucia: Ô mon Dieu, il est 15 h 09, le vendredi 31 janvier 2020, à la maison.

Nous devrions être présents devant le tabernacle, l’ostensoir, mais Vous nous permettez d’avoir ces moments tranquilles à la maison, le vendredi de la fin du mois.

La situation dans le monde est plus grave avec la propagation du virus partout, en particulier à Wuhan, avec des nouvelles plus tragiques chaque jour.

L’Organisation Mondiale de la santé a déclaré que cette épidémie était une urgence mondiale et, avec la propagation du virus d’un pays à l’autre, elle constitue une menace pour la vie humaine dans le monde entier.

Tous les pays travaillent sur la prévention et le traitement de cette épidémie, mais n’ont pas encore trouvé de vaccin contre ce coronavirus.

C’est une situation qui provoque la panique, avec de nombreuses crises et la fermeture d’entreprises commerciales à Wuhan. McDonald’s, Starbucks ont fermé leurs magasins.

Les États-Unis et de nombreux autres pays ont évacué leurs ressortissants et sont dans un état de confusion et de stress dû au virus.

C’est un incident que les gens vivent de très près – ils paniquent et ont peur. Outre les actions préventives visant à prévenir la propagation du virus, il n’y a pour l’instant aucune réponse concluante à la situation actuelle.

Mais, Ô Dieu, qu’en est-il de l’âme?

L’âme d’une personne, lorsque cette personne vit dans l’obscurité – qu’arrive-t-il à cette âme?

L’état de l’âme est mille fois plus grave que le virus qui fait actuellement rage dans le monde.

Si les êtres humains ont une pensée plus profonde, alors nous reconnaîtrons la matière plus importante et plus grande qu’est la vie éternelle de l’âme, qui vaut mille fois plus que celle du corps.

Mais les êtres humains vivent une vie de réalité, donc peu de gens pensent à leur âme et pensent au Dieu qui a créé le ciel et la terre et toutes choses – de sa main et de son amour – et de toutes ses bénédictions qui nous sont accordées.

Chaque jour, nous vivons et respirons et il n’y a rien qui, selon nous, mérite d’être remercié, mérite d’être mentionné, mais aujourd’hui, nous pouvons voir très clairement.

D’où vient l’air? L’air vient de Dieu.

Tout dans une vie collective est bon quand rien ne se passe, jusqu’à ce qu’il y ait une épidémie.

Dieu a pris soin de nous chaque seconde, chaque minute. Il nous a bénis, pour que nous vivions sous le ciel et sur la terre qu’Il a créés.

Au fil des siècles, des maladies se sont répétées d’année en année, mais cela pourrait être une année des plus effrayantes, une année où l’humanité doit compter sur le pivot de l’Évangile.

Jésus a dit aux disciples: Allez prêcher l’Évangile. Je suis avec toi tous les jours jusqu’à la fin de l’âge.

Cette phrase semble très normale mais méditons un peu sur les mots «fin de l’âge».

Nous savons qu’en ce qui concerne ce que Dieu a dit et écrit dans l’Évangile, même pas une virgule ou une période ne disparaîtra.

En parlant de cela nous rappelle la situation actuelle avec l’épidémie.

Que pouvons-nous faire? S’il y a un moyen, est-ce que Dieu nous en donne l’opportunité?

Avec ce qui se passe actuellement dans cette situation urgente avec cette menace, la chose la plus importante est: qui peut nous aider et qui est la personne qui peut intervenir dans la situation actuelle?

Parler de la vie spirituelle aux gens, s’ils ne croient pas, s’ils ne connaissent pas Dieu du tout, ou rejettent Dieu, alors c’est un sujet qui est considéré comme inhabituel et inutile et inapproprié en ce moment.

Mais, vraiment, ce qui est nécessaire en ce moment, c’est Dieu.

Mesdames et messieurs, dans ce monde et surtout les brebis de Dieu, depuis des générations, nous continuons avec une vie normale et ordinaire que nous tenons souvent pour acquise.

Mais il est temps.

Dieu a parlé d’un nouveau monde auquel Il aspire depuis le début.

Nous connaissons tous le jour du Nouvel An des Asiatiques, en particulier pour les Chinois qui considèrent cette célébration très importante alors qu’ils se préparent pour le premier jour de la nouvelle année, et même les pauvres se préparent pour le premier jour pour commencer la nouvelle année .

Les gens essaient de faire ce qui est peut-être bon le premier jour de la nouvelle année.

Le jour du Nouvel An dans ce monde, les gens cherchent toujours la chance pour eux-mêmes.

Les gens s’envoient leurs meilleurs voeux et beaucoup de choses, se préparant à entrer dans les premiers jours de la nouvelle année, ce qui est une célébration très importante et solennelle pour eux.

Qu’est-ce qui peut entraîner l’annulation et la disparition de ce nouvel an, une journée des plus respectées et des plus excitantes pour le monde et un pays comptant la plus grande population – la Chine?

Le premier jour de la nouvelle année, la ville de Wuhan ressemblait à une ville fantôme, avec de nombreuses personnes souffrant du virus dans les hôpitaux, et beaucoup dans leurs dernières heures avant la mort.

Les gens étaient inquiets et ne prêtaient plus attention à la célébration des premiers jours de la nouvelle année.

Il y a beaucoup de photos que nous avons vues sur YouTube de personnes dans les hôpitaux, attendant d’être soignées, et une image d’un homme allongé sur son argent éparpillé sur le sol, roulant d’avant en arrière sur l’argent, comme s’il était désespéré parce que son argent ne lui était d’aucune utilité dans cette situation désastreuse.

Aujourd’hui, tous les peuples du monde – utilisons les yeux de la foi pour regarder directement la question.

Que se passe-t-il? Cette épidémie, qui a commencé à Wuhan, en Chine, est comme un signal sonore pour le monde entier et pas pour aucun pays en particulier.

Aujourd’hui, nous voyons le nombre de décès augmenter et le virus se propager de plus en plus partout.

L’Organisation Mondiale de la santé a déclaré qu’il s’agissait d’une urgence sanitaire mondiale, une menace pour la santé publique.

Des maladies aux aliments en passant par tous les problèmes, nous ne pouvons pas les gérer seuls, mais nous devons avoir un cadre de vie collectif, dans la famille et dans la société.

Alors, qui peut éviter cela? Qui le saurait? Et qui peut être protégé?

Aujourd’hui, prenons un moment pour méditer là-dessus, pour nous élever vers Dieu, le Tout-Puissant.

Il écoute, il regarde, il attend.

Il attend que l’humanité le reconnaisse et Il attend chacune de nos voix.

Que chacun, en ce moment, à l’heure de la Miséricorde Divine (1), comprenne que Dieu attend toujours l’humanité – quotidiennement, toutes les heures, et surtout le vendredi, jour qui nous rappelle le vendredi du Calvaire lorsque Jésus a cessé de respirer.

Avant de mourir, il a demandé pardon à Dieu le Père pour ceux qui ne savaient pas ce qu’ils faisaient.

Nous ne sommes pas les soldats qui ont torturé Dieu dans le passé, mais nous sommes indifférents envers Dieu, nous sommes froids envers Dieu, nous vivons ingrat envers Dieu.

Nous nous traitons les uns les autres avec cruauté, nous n’avons aucune compassion les uns pour les autres, surtout de nos jours.

Ces derniers jours, des informations nationales et internationales portent sur l’épidémie, en particulier à Wuhan – il existe de nombreuses vidéos YouTube, courtes et longues, concernant l’épidémie.

Et les médias de nombreux pays du monde parlent beaucoup du virus.

Nous avons eu des moments d’unité – des personnes occupant des postes ont prié pour nos frères et sœurs qui se trouvent dans une situation critique et pour la menace qui pèse sur la vie humaine.

Certes, il y a des gens qui prient.

Cependant, ce qui est le plus important, c’est que des gens comme nous, des laïcs, ainsi que des paroisses et des congrégations, passent quelques minutes ensemble à prier dans ces moments critiques.

Nous savons que ce sont les jours où les événements se produisent, qui se sont produits et qui se reproduiront.

Traitons-nous cette éclosion comme toute autre éclosion? Non, cette éclosion n’est pas la même que toute autre éclosion connue comme le SRAS ou la grippe aviaire ou bien d’autres.

L’Organisation Mondiale de la santé a annoncé qu’il s’agit d’une épidémie grave qui menace non pas un pays en particulier, mais le monde entier.

Aujourd’hui, aux États-Unis, il existe un certain nombre de villes et d’États avec des cas confirmés de coronavirus, ainsi qu’au Canada, en Australie, en France, en Allemagne, au Japon et dans de nombreux autres pays.

Nous savons qu’il n’y a actuellement aucun vaccin contre cette flambée – il y a une longue période d’incubation et le résultat n’est pas encore connu.

Aujourd’hui, nous sommes conscients de la situation actuelle.

À qui faisons-nous appel, à qui demandons-nous de l’aide? Les pays ont fait de leur mieux pour contrôler l’épidémie et travaillent au développement d’un vaccin pour contrôler ce coronavirus, mais même ainsi, il doit y avoir une attente de trois mois à six mois à un an, pour injecter d’abord aux animaux pour expérimenter puis de l’utiliser sur des êtres humains.

Chaque jour, le nombre de décès continue d’augmenter et pourrait continuer d’augmenter.

Telle est la situation actuelle à Wuhan.

Tout le monde le sait et tout le monde entend parler de cette effrayante épidémie.

Aujourd’hui, cependant, dans le pays où nous résidons, il n’y a pas encore d’épidémie, mais cela fait référence à une époque où les gens doivent être très prudents.

Qui sait ce qui pourrait arriver et qui garantit que rien ne se passera lorsque nous irons au marché pour acheter les aliments dont nous avons besoin au quotidien?

Nous devons avoir des activités dans la vie et tout est partagé.

C’est le moment où nous comprenons l’air.

C’est le moment pour nous de reconnaître que, dans notre condition humaine, Dieu a été miséricordieux au fil des siècles – sinon la pollution et l’air que nous respirons auraient pu causer des maladies et auraient pu être mortels pour nous.

Mais l’amour de Dieu et la miséricorde divine nous sont toujours accordés.

Tout ce qu’il a créé est pur, naturel, pour que nous puissions jouir et vivre en bonne santé, en paix, en harmonie et en bonheur, mais nous avons perdu ce qui est le meilleur et le plus merveilleux à cause du péché.

Ce qui se passe n’est pas par nature.

Dieu n’a jamais créé de virus pour nous tuer – ils sont créés par des êtres humains, et il y a de nombreux aspects qui ne peuvent pas être mentionnés.

C’est un moment des plus urgents.

Nous ne voulons pas approfondir la question – nous voulons seulement parler de ce qui est le plus important lorsque nous voyons nos frères et sœurs pleurer, pleurer, car ils sont infectés par le virus.

Leurs corps sont malades, mais ils ont certainement des moments de lucidité, et dans ces moments de lucidité, ils ont peur et dans ces moments de lucidité, ils ont peur de mourir.

En ce moment, qui est la personne pour les aider? Où est le prêtre? Et qu’en est-il des personnes qui peuvent aider leur vie spirituelle, les préparer à une mort paisible?

Mesdames et Messieurs, aujourd’hui, laissez-nous tous, chacun dans le monde, mes semblables – soyons ensemble dans un moment de méditation pour voir ce qui se passe sérieusement.

Ce n’est pas quelque chose d’ordinaire.

Dieu nous rappelle notre vie spirituelle.

Il est notre Créateur. Il nous attend depuis trop longtemps. Il nous a tant fourni dans la vie – avec une doctrine, avec amour.

Avec son incommensurable miséricorde divine comme notre Sauveur, il est l’Être Suprême qui nous donne la vie, qui nous donne l’espoir, à la fois spirituellement et physiquement, que notre vie actuelle soit heureuse, paisible et abondante.

N’oublions jamais ces grâces. N’oublions jamais ces faveurs.

Ne restons pas indifférents, froids et offensants.

Il y a des choses pour lesquelles l’humanité ne soulève jamais de mots pour remercier ou exprimer sa gratitude.

L’humanité continue de se battre, d’atteindre impitoyablement ses objectifs, de s’amuser, avec beaucoup de choses faites contre la morale et l’éthique.

Aujourd’hui, les gens avec de l’argent peuvent se satisfaire, profiter, faire ce qu’ils veulent, mais avec ce que nous voyons se produire sous nos yeux, nos mains sont liées.

L’argent, la renommée, la position et tout le reste sont inutiles avec cette épidémie.

Aujourd’hui, nous partageons le même sort, nous ne sommes plus ravis de profiter de ce que nous avons.

Nous avons refusé et rejeté Dieu pour avoir fait des choses mauvaises, offensantes, contre la morale et la sainte doctrine.

Aujourd’hui, unissons-nous et examinons la situation à Wuhan.

Qui sait ce qui se passera demain? Cela pourrait arriver à nous et au pays dans lequel nous vivons.

Il y a donc aujourd’hui un mouvement appelant à la prévention de l’épidémie, mais sommes-nous sûrs de pouvoir l’empêcher? Cela dépend de chaque personne.

Mais ce moment est le moment où nous ne savons pas où notre destin se dirige, alors venons-en au Dieu puissant que personne ne nie et qui est connu comme M. Créateur (2).

Mesdames et Messieurs, vous savez sûrement à cette époque qui est M. Le créateur est et qui est la personne qui peut vous accorder et vous guérir.

C’est M. Créateur, que vous n’avez pas eu l’occasion de connaître et que vous n’avez jamais eu la chance de connaître de son histoire.

Et même si vous l’avez fait, vous n’avez pas cru ou refusé de croire.

C’est donc le moment pour moi d’élever en particulier toutes les personnes à Wuhan et toutes les personnes en Chine qui ne connaissaient pas et n’ont jamais accepté Dieu.

Il se pourrait qu’ils soient victimes de l’époque, victimes dans les pays où les autorités violent la liberté religieuse et ne permettent pas aux citoyens la liberté de culte.

Nous le mentionnons en ce moment pour ne blâmer personne, mais simplement pour que nous en comprenions la raison.

Aujourd’hui, les gens qui vivent dans des pays communistes ou ceux qui vivent dans des pays démocratiques – nous connaissons Dieu, nous reconnaissons Dieu.

Nous serions les mêmes que vous si nous vivions dans un pays comme le vôtre – avec contrôle et persécution, nous n’aurions certainement pas la possibilité de connaître et de croire en Dieu.

Mais Dieu est miséricordieux et nous permet, même si un très petit nombre de personnes, de vivre aux États-Unis, avec la liberté de religion et la protection de ceux qui ont des postes.

Dieu est l’Être Suprême qui accorde à ceux qui le cherchent, à ceux qui pratiquent ce qu’il enseigne et à ceux qui vivent dans sa doctrine.

C’est le moment où nous avons le devoir et la responsabilité de prier pour vous, pour tous nos frères et soeurs.

Nous sommes tous enfants de Dieu. Nous sommes tous frères et sœurs – Dieu aspire et attend que nous le connaissions, que nous croyions en lui et que nous nous aimions.

Ce n’est pas encore possible dans le monde.

Mais c’est le moment pour nous de regarder dans la même direction quand nous voyons nos frères et sœurs souffrir, se tordre de douleur et faire face à la mort.

Bien qu’à des kilomètres et des kilomètres de nous, bien que nous ne parlions pas la même langue, nous pouvons ressentir dans notre cœur et notre conscience si c’est le moment de profiter ou non.

Même avec de l’argent, même s’il est riche, nous ne pouvons pas, car c’est la vérité avec la conscience et le cœur que Dieu met en nous.

C’est le moment pour nous de nous unir pour prier Dieu et demander à Dieu d’avoir pitié et de sauver le monde, selon sa voie.

Que chacun ouvre les yeux et se tourne de tout cœur vers Dieu pour prier.

Dieu, s’il te plaît, aie pitié de nous.

C’est aussi une opportunité: que depuis neuf ans Dieu m’accorde ainsi qu’à tous les frères et sœurs de nos jours.

En parlant de cela, il y a des endroits que nous avons visités en personne, mais les gens n’y prêtent pas beaucoup d’attention lorsqu’il n’y a pas d’événement.

Cependant, c’est un cadeau que Mère Marie a arrangé pour nous ainsi que pour vous tous, mesdames et messieurs, au cours des six dernières années, silencieusement, tranquillement, parce que Mère savait que cet incident arriverait au monde.

Mère sait que la situation va dégénérer, parce que de nos jours, les gens n’écoutent plus et ne pratiquent plus les enseignements divins.

Ils suivent leurs propres moyens pour atteindre leurs objectifs, peu importe, donc il y aura plus d’armes scientifiques et d’armes biologiques pour finir avec des histoires comme aujourd’hui, une terrible menace pour le monde causée par les êtres humains.

Aujourd’hui n’est pas un jour pour blâmer les autres. Aujourd’hui est un jour pour reconnaître que lorsque nous prenons des décisions, nous devons en accepter les conséquences.

Quelle pitié, cependant, pour les innocents, les citoyens, ceux qui sont affligés toute leur vie sans même le savoir, et à la fin ils souffrent de morts douloureuses.

Dieu voit.

Nous savons qu’il y a de nombreuses personnes innocentes et de nombreuses victimes au fil des générations, à travers les âges et les époques.

Ce n’est que si les pays ont des dirigeants qui gouvernent avec moralité et justice que leurs citoyens auront la liberté de religion.

Les prières toucheront le cœur de la Divine Miséricorde de Dieu et Il aura une certaine manière de défendre ceux qui l’invoquent.

Comme nous l’avons entendu dans l’Évangile, Dieu le Père aimait tellement les êtres humains qu’il a sacrifié son Fils unique pour mourir pour nous, et quiconque croit en son Fils aura la vie éternelle.

Lorsque nous croyons en Dieu, nous vivrons avec la vie spirituelle que Dieu nous donne, et si nous mourons, nous aurons un lieu de refuge éternel lorsque nous pratiquerons les paroles de Dieu, pratiquerons ses enseignements et écouterons ce qu’il nous enseigne .

C’est malheureux et pitoyable pour les gens qui ne connaissent pas Dieu mais suivent des idoles.

Ils ont perdu espoir en ce moment.

Nous prions donc pour que Dieu ait pitié, car nous sommes les gens qui savent et qui comprennent ce qui va se passer.

C’est Mère Marie qui nous a fait ce cadeau il y a six ans.

Mère a souvent répété dans les messages que nous avons reçus d’elle: Mère a dit: «C’est le moment où vous devez apporter ce cadeau à tous les endroits du monde pour aider les gens lorsque les événements se produisent, car l’humanité ne retourne pas à Dieu, l’humanité ne se repent pas, l’humanité se détourne, l’humanité offense Dieu, l’humanité rejette l’amour de la Divine Miséricorde. »

Mère Marie est la personne qui représente le monde entier. Mère est la personne qui prie pour nous tous les jours. Mère est la personne choisie pour devenir la Mère de la Deuxième Personne de Dieu, la Mère du Sauveur, la Mère du monde entier, la Mère de chacun de nous.

Que nous connaissions ou non Mère, puisque Dieu nous a confié à Mère, Mère a toujours accompli son devoir, se sacrifiant pour vivre pleinement dans la sainte volonté, pour nous donner ce que Mère voit et sait sur l’avenir.

Mère voit des choses dans les derniers jours et les derniers. Mère connaît les dernières heures de l’humanité.

Aujourd’hui, le cadeau des Six Kowtows n’est pas de notre part.

Il est impossible à quiconque de le savoir, et pendant des générations, cela n’a jamais été écrit dans l’Évangile.

L’Evangile a les paroles du Dieu vivant, la boussole pour nous conduire au milieu de cette vie.

La justice et tout le bien que Dieu enseigne dans l’Évangile ne s’effaceront jamais dans l’air.

Cependant, la grâce que Dieu accorde par le biais de Mère Marie est une urgence pour aider ceux qui ne savent toujours pas, qui ne croient toujours pas et qui n’ont pas la possibilité de connaître Dieu.

C’est le cadeau des Six Kowtows, une Bible que nous tenons entre nos mains, qui est la dernière clé, le manuel de la vie lorsque nous rencontrons des catastrophes ou des événements.

Que nous soyons des gens que nous voulons rejoindre l’Église ou des gens qui ne savent toujours pas, dans nos derniers moments, quand nous prions, nous aurons l’intervention de Mère Marie.

Mère est l’être qui interviendra pour nous lorsque nous prierons avec les Six Kowtows qu’elle a préparés pour le monde entier.

Nous ne sommes pas tous des enfants, quel que soit notre péché, mais une chose est nécessaire, comme Mère nous l’a enseigné: repentons-nous, modifions nos vies et invoquons le Nom de Dieu en ce moment urgent.

Nous avons également le sceau à travers le cinquième Kowtow – le sceau du pardon.

Il nous pardonne toujours lorsque nous invoquons Son Nom et ce sceau est toujours valable même dans les dernières heures de notre vie.

C’est une opportunité pour nos frères et sœurs dans leurs dernières heures.

Ils ne sont plus calmes, mais certainement, dans leurs dernières heures entre la mort et la vie, ils sont en difficulté et ont peur.

Si les frères et sœurs connaissent et comprennent vraiment ce don des Six Kowtows, alors ceux qui sont autour, ceux qui savent, peuvent aider, afin que dans les dernières heures, il y ait encore une voix qui s’élève vers Dieu, croyant en Dieu, s’excuser auprès de Dieu – alors sûrement Dieu ne laissera pas cette âme périr.

Que le monde le croie ou non, s’y oppose ou le considère comme du fanatisme, c’est un cadeau très précieux pour nous, pour nous aider, parce que Mère Marie est la personne qui nous a donné cela quand nous étions encore en bonne santé et assez forts pour nous renseigner.

Malheureusement, à plusieurs reprises, nous avons refusé et méprisé et ceux qui occupent des postes n’ont pas la bonne volonté de s’enquérir.

Tout dans notre vie a des lois, mais en ce moment les prêtres peuvent-ils aider ces âmes?

Les gens est-ce qu’ils savent à quel point une vie spirituelle est-elle essentielle pour aider ou faire quelque chose pour ce grand nombre de personnes?

Si en effet toutes les provinces du Hubei et la ville de Wuhan sont en lock-out, sur un couvre-feu, en quarantaine, il n’y a plus la possibilité de rencontrer les gens là-bas.

Que pouvons-nous faire pour aider les millions de personnes mises en quarantaine, les milliers de personnes décédées et celles qui sont infectées?

En ce moment, qui peut assurer une vie spirituelle? Qui peut nous donner ce que nous avons négligé, dans les pays qui n’ont aucune chance dans la liberté religieuse?

Alors Dieu nous cherche et nous donne l’opportunité.

Il nous donne une Mère, une Mère douce qui cherche toutes sortes de façons de nous aider, de nous sauver et de nous sortir de ces situations.

Il s’agit d’un cadeau spécial pour tous les patients, pour tous ceux qui sont encore conscients et peuvent choisir pendant qu’ils en ont encore la possibilité.

C’est le moment des événements.

Les gens ne savent pas mais nous savons.

Nous invoquons le Nom de Dieu et prions pour que Dieu les aide.

Dieu aura certainement un moyen d’aider ses enfants lorsque les voix de ce monde et de la terre s’unir pour se tourner vers Dieu.

Nous croyons certainement en Dieu, l’Être Suprême qui aime et pardonne, l’Être Suprême riche en Miséricorde Divine – Il entendra les supplications et les cris de Ses enfants, dans leur impuissance et dans leur désespoir.

C’est une opportunité pour tous ceux qui ont des postes. C’est une opportunité pour tous les laïcs. Et c’est aussi l’occasion pour toutes les brebis de Dieu de s’acquitter de leurs responsabilités.

Tout d’abord, prions avec ferveur. Venons-en à notre Dieu et implorons.

De quels moyens disposons-nous pour apporter ce cadeau simple et ordinaire pour aider les frères et sœurs qui en ont besoin, pour qu’ils aient de l’espoir, dans les dernières heures, les jours de l’épidémie, sans aucun endroit où compter?

Ils sont dans une situation désespérée, anxieuse et accablée de chagrin.

Dans leur désespoir, s’il existe une certaine croyance qui les soulagera, c’est l’espoir dont ils ont besoin, même dans les dernières heures de leur vie.

S’ils quittent ce monde, ils ont toujours le sourire, car ils ont reconnu le Dieu Suprême qui les aime, qui leur pardonne, et ils l’ont accepté, cru en lui, pour qu’ils reçoivent la délivrance dans la spiritualité que Dieu établit et des subventions aux êtres humains.

Ô Seigneur, Dieu Tout-Puissant, c’est Toi qui nous permet de connaître toutes ces choses.

Mère Marie veut aussi que nous regardions nos frères et sœurs.

C’est l’occasion pour nous de soulever des choses qui ont été silencieuses pendant de nombreuses années, pour nous de prier.

Nous prions pour que le monde s’unisse, pour que chacun connaisse Dieu, pour que l’humanité croie en Dieu. Nous prions pour que l’humanité change, pour éliminer tout ce qui appartient au monde.

Les gens étaient attirés par les passions et les plaisirs.

En fin de compte, quelle est la réponse à leur plaisir lorsqu’une épidémie se produit? Qu’y at-il pour en profiter? L’argent ne peut rien faire, les positions ne peuvent rien faire – toutes choses doivent être abandonnées ou ignorées car elles deviendront éphémères.

Chacun doit trouver un moyen de survivre, de rester en bonne santé, mais comment est-ce possible car il existe de nombreux virus dans le monde?

Si nous n’avons aucun moyen ou si nous ne le savons pas, nous pourrions être infectés par le virus à tout moment.

Parce que le virus se transmet via des gouttelettes respiratoires, via l’air que nous respirons, c’est un virus très contagieux qui a déjà fait de nombreux morts.

Le mal mène les gens à la mort.

Pour nous, Dieu a créé l’air et le ciel, naturellement, mais c’est nous qui nous cherchons et nous nous tuons.

Aujourd’hui, dans toutes ces histoires, la situation est devenue tardive.

Quelle est la personne qui peut sauver? Quelle est la personne qui peut nous entendre et avoir pitié de nous? À part Dieu, il n’y en a pas d’autre.

Aucune idole ne peut intervenir dans cette affaire et personne ne peut intervenir et le savoir.

Nous avons entendu une fois l’histoire d’un avion qui visait directement Israël avec l’intention de peut-être s’écraser sur Israël.

Mais à la fin, il y a eu une apparition, qui était une lumière venant de cet avion et cet avion s’est retourné et s’est envolé dans l’espace, donc personne n’a été tué.

Qui a pu faire ça? Nous savons qu’il y a des choses qui semblent incroyables, mais nous devons y croire.

C’est le moment où nous savons que Mère Marie nous aide à nous préparer à implorer Dieu le Père de la Miséricorde Divine, à croire au Seigneur Jésus et à prier pour que le Saint-Esprit nous éclaire.

En ce moment, nous n’avons pas besoin de personnes à nos côtés, nous n’avons pas besoin du pays et nous n’avons pas besoin d’une position de pouvoir ou de personnes dans la vie actuelle de la réalité.

Nous avons besoin de Dieu, et nous invoquons le Nom de Dieu, et nous prions Dieu, tout comme l’ont fait les Israélites du passé qui ont été asservis pendant trop longtemps en Égypte.

Ils ont souffert, ils se sont lamentés, ils ont prié, et finalement Dieu a envoyé Moïse avec seulement un bâton pour conduire les Israélites hors d’Egypte.

Aujourd’hui c’est pareil.

Nous ne sommes rien – nous sommes comme vous, mesdames et messieurs. Nous sommes aussi des gens pécheurs.

Parce que de ce péché, nous avons perdu espoir, alors nous nous sommes tournés vers Dieu, et Dieu nous a donné la possibilité d’être restauré, et nous avons demandé à être une personne réformée dans la grâce de Dieu.

C’est précisément pour ces points que Dieu nous utilise, nous permettant et nous donnant l’opportunité de méditer pendant près de dix ans pour recevoir ce qui vient de la vérité.

La voix résonnante de Dieu vient au monde par la présence glorieuse de Jésus eucharistique, par les enseignements sincères de Mère Marie, par la direction du Saint-Esprit, par l’aide et la protection des archanges, par les intercessions de Saint Joseph et les saints.

Nous voyons avec les yeux de la foi, nous voyons les âmes qui prient pour nous.

Donc tout ce jour ne se fait pas spontanément et ne peut pas venir des êtres humains mais vient de Dieu qui nous accorde par l’intermédiaire de Mère Marie.

Mère est une personne méticuleuse qui se consacre à aider ses enfants en cas de catastrophe, à nous aider à nous préparer à la vie de foi, car il y a des chrétiens dont la vie de foi est tiède, qui n’ont jamais ressenti la présence de Dieu.

En effet, Dieu est près de nous – Il voit tout, Il aspire, Il attend.

Il veut apporter l’amour de la Miséricorde Divine pour sanctifier et transformer le monde entier.

Il attend de nous donner un monde qui est le jardin d’Eden, plein de fleurs et de fruits, avec de l’air frais avec la nature.

Parce que nous avons été détruits, nous avons commis tout ce qui est dans le monde et nous nous retrouvons avec des maladies qui nous font lentement périr et mourir lentement.

Il est le Père et voit tout. Il veut que nous comprenions ce que nous avons fait de mal au fil des générations, au fil des siècles.

Si nous ne nous levons pas, nous finissons tous tous par être contrôlés par le diable.

Nous vivons dans la chair et nous ne cherchons que de l’argent. Nous vivons dans des jours glorieux du monde terrestre mais notre âme meurt lentement.

Cependant, le Créateur nous a créés, Il nous aime, Il nous protège et Il nous donne un exemple.

Il s’est sacrifié pour mourir pour nous. Il ne pouvait pas nous laisser perdre les choses les plus nobles qu’Il voulait que chacun de nous ait dans la vie.

Aujourd’hui, c’est le moment pour tout le monde de voir clairement ce qui s’est passé, ce qui se passe et ce va arriver.

Veuillez ne pas continuer à être endurci.

Unissons-nous pour transmettre tout ce que Mère Marie a préparé pour nous avec le cadeau, lorsque nos frères et sœurs meurent, lorsque la ville de Wuhan semble désespérée et ressemble à une ville fantôme.

Les personnes qui y vivent sont mises en quarantaine en raison du virus menaçant, ainsi que d’autres villes, atteignant plus de 65 millions de personnes, et celles qui sont infectées pourraient propager le virus à celles qui sont en bonne santé.

La situation semble désespérée – les gens sont dans un état d’anxiété et de peur.

Ils cherchent un moyen, mais tout a été fermé, des compagnies aériennes aux transports en commun.

Aujourd’hui, à cause de cette situation, prions pour un moyen de transmettre ce cadeau à la ville de Wuhan, à tous les patients et à toutes les infirmières et médecins.

Les gens peuvent être en mesure de recevoir un traitement physique, mais leur vie spirituelle ne peut pas être traitée.

Puissent-ils savoir et comprendre que la spiritualité est Dieu, M. Créateur, le Père Céleste, qui les sauvera en ce moment – avec unité, avec coopération.

Pour les malades qui sont dans leurs derniers jours ou pour ceux qui sont récemment décédés, le seul moyen maintenant est d’invoquer le Nom de Dieu.

Nous sommes les gens à l’extérieur de l’épicentre de l’épidémie pendant que vous, mesdames et messieurs, êtes à l’intérieur.

C’est maintenant que nous savons, alors pratiquons la charité, faisons des sacrifices.

Prions et implorons Dieu, le Tout-Puissant, parce que nous savons que Lui seul est notre Sauveur, qu’Il nous donne toujours l’opportunité de Le connaître, qu’Il est miséricordieux envers ceux qui sont victimes, ceux qui sont innocents, ceux qui sont justes. et envers les pécheurs qui plaident et s’excusent et reviennent.

C’est une opportunité pour le monde entier de reconnaître qui est Dieu et sa main qui nous sauve.

Parce que nous nous sommes infligés ce que nous avons créé, nous ne pouvons pas reprendre ce que nous avons fait de mal.

Alors aujourd’hui, laissez ceux qui vivent dans la méchanceté, dans le monopole tyrannique et autoritaire, la cupidité et l’égoïsme, ouvrez les yeux et voyez.

Leur autorité leur permet-elle de continuer, et avec tout ce dont ils prennent possession dans ce monde, sont-ils capables de prendre possession de leur propre vie? Mesdames et Messieurs, Dieu seul est le Souverain.

Dieu seul est l’Être Suprême qui vous accorde.

Dieu est l’Être Suprême auquel vous devez vous soumettre, d’abord et avant tout.

C’est l’occasion.

Même si cela fait plus de 2 000 ans et que beaucoup de temps s’est écoulé depuis l’Ancien Testament, nous devons savoir que Dieu nous attend toujours – chaque seconde, chaque minute.

De plus, Dieu veut que nous comprenions que tout a un début et une fin.

Dieu a créé la terre. Il veut que tout soit beau.

Il attend depuis des siècles.

Pourquoi les miracles se produisent-ils? Pourquoi Dieu, à travers l’Eucharistie, est-il venu nous rendre visite jour? Il s’est manifesté par la lumière.

Il nous a laissé voir les anges, les saints, travaillant constamment à dissiper tous les pièges du diable qui utilise toutes sortes de ruses pour nous tromper.

Nous sommes pris au piège, tombant dans une vie sans foi, perdant la foi, et parce que nous ne croyons pas en Dieu, nous en profitons.

Il est temps. Nous ne pouvons pas continuer à vivre avec ces jours aveugles.

Regardons droit au ciel et invoquons le Nom de Dieu.

Nous devons être déterminés à prier avec un cœur contrit, avec cœur et âme, et si nous ne pouvons pas nous prosterner physiquement, prosternons-nous par notre esprit et notre âme.

Nous sommes frères et sœurs – quand les frères et sœurs sont dans leurs dernières heures avant la mort, qui est la personne pour les aider, pour être avec eux, pour les comprendre? C’est Dieu.

Prions donc pour nos frères et sœurs dans cet état de désespoir, pour qu’ils aient de l’espoir lorsqu’ils invoquent le Nom de Dieu, et nous demandons à ceux qui sont en bonne santé de prier pour eux-mêmes et pour ceux qui sont infectés et ceux qui sont mort.

C’est le moment pour nous d’unifier, d’unir, de prier, de plaider.

Nous croyons que Mère Marie est une Mère qui nous comprend tous dans notre vie imparfaite: ceux qui sont victimes des temps, les justes qui sont persécutés, ceux qui n’ont pas la force de protester, ceux qui sont écrasés par les autorités, ceux qui n’ont aucune liberté de religion.

Mère Marie nous connaît, ceux qui vivent dans l’iniquité, délibérément ou non.

Mère Marie est aussi une Mère qui médite et prie silencieusement et constamment pour nous.

Ce sont les moments que Mère nous prépare. Ce sont les derniers instants de ceux qui ont le virus, leurs dernières heures, et ils ont grandement besoin de réconfort, surtout les chrétiens et les catholiques.

Où le prêtre peut-il arriver à l’heure? Comment donner tous les derniers rites dans les dernières heures des gens?

Tout ce jour – si nous n’avons pas de plan ou de programme de spiritualité, comment pouvons-nous aider tant de personnes qui meurent et sont décédées dans cette épidémie?

Le cadeau des Six Kowtows que Mère Marie a préparé pour nous est donc parfait, et nous avons apporté ce cadeau au monde avant que les incidents ne se produisent.

Nous ne sommes pas des êtres célestes – nous ne sommes que des êtres humains comme vous. Alors, comment avons-nous pu savoir cela à l’avance? C’est Mère Marie qui nous l’a donnée il y a exactement six ans.

Mère Marie a dit: ce cadeau est le dernier cadeau de l’histoire et ce cadeau est la clé pour aider chaque personne dans ses dernières heures.

Qu’ils connaissent Dieu ou non, invoquez le Nom de Dieu, croyez en Dieu et offrez ce cadeau.

Mesdames et messieurs, vous n’êtes pas comme nous.

On nous a ordonné de suivre les conseils du Saint-Esprit, pour vous informer des questions que vous devez comprendre.

Vous devez prier avec la manière enseignée, vous devez avoir un cœur repentant, vous devez avoir un cœur qui se tourne vers l’Être Suprême en qui vous croyez, et priez selon la manière urgente qui a été mentionnée.

Aujourd’hui, tout ce qui a été enregistré et rapporté grâce au don des Six Kowtows est lié aux problèmes du monde, de toutes les classes, de tous les rôles.

Dieu attend la voix de l’humanité. Dieu attend une collaboration unie pour invoquer son nom. Dieu attend que nous comprenions que Sa Divine Miséricorde attend et nous donne l’opportunité.

Ainsi, ce n’est qu’en connaissant Dieu que nous pouvons avoir une vie pleine de sens et exister. Ce n’est qu’en connaissant Dieu que nous pouvons vivre protégés. Ce n’est qu’en connaissant Dieu que nous pouvons comprendre l’amour et la bonté incommensurables que Dieu accorde quand nous vivons et quand nous mourons.

C’est l’occasion pour nous d’être unis.

Il ne nous reste plus rien sur quoi compter.

L’argent, la renommée et même avoir des millions et des milliards ne nous sauveront pas en cette période d’urgence.

Que devons-nous avoir d’autre? Nous devons avoir foi, confiance – alors nous ne périrons jamais.

Parce que ce n’est qu’avec la foi que nous pouvons voir la proximité que Dieu nous donne. Ce n’est qu’avec foi que nous pouvons voir comment Dieu crée des opportunités pour l’humanité de trouver un médicament pour aider à combattre ce virus. Ce n’est qu’avec foi que nous pouvons implorer Dieu de nous en donner l’occasion.

Dans tout, nous exigeons des preuves, nous demandons un raisonnement et nous demandons selon nos méthodes. Mais ce n’est qu’avec foi que nous pouvons voir ce que Dieu accorde.

Le Seigneur Jésus-Christ, le Fils de Dieu, a dit: « Croyez et vous recevrez; cherchez et vous trouverez; frappez et on vous ouvrira. »

C’est le moment où nous devons nous tourner vers Dieu et croire en Lui. C’est le moment où nous devons frapper à la porte pour demander à Dieu d’avoir pitié de nous. C’est le moment pour nous de chercher la vérité. C’est le moment pour nous de regarder avec nos yeux de foi pour voir ce qui nous appartient.

Dieu nous a accordé la richesse depuis le début, et c’est la condition pour que nous reconnaissions qui est Dieu.

Nous ne pouvons pas continuer à suivre l’autorité du monde pour dominer nos frères, contrôler leurs croyances, les gouverner de manière totalitaire.

C’est précisément à cause de ce monopole autoritaire que Dieu répond aujourd’hui.

Dieu sauve les innocents. Dieu sauve les victimes. Dieu sauve tout le monde dans le monde pour eux d’avoir une foi ferme.

Dieu gouverne, mais Il nous donne une doctrine pour avoir un ordre selon la direction que nous suivons dans chaque nation dans laquelle nous vivons.

Puisse tout le monde aujourd’hui voir clairement ce qui se passe sous le contrôle du régime communiste.

Comment les gens vivent-ils dans un pays, dans une vie où pendant de nombreuses années ils n’ont jamais connu Dieu? Un pays dont les autorités ont cherché des moyens de tuer les catholiques, de démolir les croix, de brûler et de démolir les églises.

Aujourd’hui avec ces graves problèmes, qui est la personne qui peut les aider?

N’est-il pas vrai qu’il existe des associations, des personnes consacrées dont nous avons entendu parler, des membres du clergé qui ont entièrement consacré leur vie à servir dans les maisons de la lèpre ou lorsque des maladies surviennent?

Parce que leur vie appartient à Dieu et qu’ils sont consacrés à Dieu, ils ne pensent plus aux choses du monde.

Ils considèrent leur propre vie comme ordinaire, car lorsqu’ils meurent, ils ont un endroit où aller – ils croient qu’ils retourneront pour toujours à Dieu dans le ciel.

C’est un moment où nous avons besoin de volontaires, c’est un moment où nous avons besoin du clergé. C’est le moment pour les gens de se sacrifier pour ceux qui sont malades.

Mais les autorités ont chassé le clergé de leur pays d’origine, les ont arrêtés et emprisonnés, leur privant ainsi la possibilité de servir.

Les autorités sont donc gravement désavantagées dans la vie de foi et dans la vie qui ont besoin d’aide aujourd’hui.

Ce sont des choses que nous devons reconnaître, car nous voyons très clairement les pays qui connaissent Dieu, croient en Dieu et vivent dans Ses voies.

Je n’ai pas besoin de signaler le problème.

Mesdames et Messieurs, vous voyez certainement ce qui appartient au bien et ce qui appartient au mal, et ce que vous choisissez.

Aujourd’hui, nous ne creusons pas profondément pour nous blâmer mutuellement, mais prions ensemble pour que Dieu soit miséricordieux envers ceux qui invoquent son nom, ceux qui croient en lui et ceux qui sont dans leurs dernières heures – pour croire en Dieu et revenez à Dieu avec repentance.

Certes, Dieu leur pardonne.

Mère Marie enseigne que notre sceau vient du prix du Sang du Seigneur Jésus-Christ.

Pour être pardonné, nous devons élever la prière, nous devons demander pardon, nous devons nous excuser.

Certainement, Mesdames et Messieurs, Dieu aura des moyens de vous aider, et même si vous mourez, vous avez toujours la place prometteuse que Dieu a préparée pour vous, par son Fils unique, le Seigneur Jésus-Christ.

Ainsi, comme nous l’a enseigné Mère Marie, si nous survivons à cette maladie, nous savons qui est Dieu.

Dans notre vie de foi, nous devons avoir un temps séparé pour nous d’adorer Dieu et de remercier Dieu, parce que nous sommes créés par Lui.

Lui-même nous donne la vie. Lui-même nous donne le souffle. Il nous donne lui-même l’air.

Donc, quand quelque chose arrive, alors Il veut que nous sachions que l’air que nous respirons, l’air qu’Il nous donne, nous l’avons détruit et a causé des jours douloureux comme ceux-ci.

Aujourd’hui, nous ne pouvons plus nier qui est Dieu.

Nous devons connaître Dieu. Nous devons savoir qui est l’Être Suprême puissant, qui est l’Être Suprême qui intervient et nous défend dans cet événement.

Ô Dieu, Seigneur d’amour et de miséricorde divine, tu m’as donné l’occasion ces derniers jours.

Depuis que je suis rentré des Philippines, je ne me sentais pas bien, mais Tu m’en as donné l’occasion. Tu m’as guéri et protégé.

Dans cet état de malaise, j’ai compris la respiration, j’ai compris les douleurs, j’ai compris tout le stress d’une personne normale.

Les gens peuvent tout faire lorsqu’ils sont en bonne santé, mais lorsqu’ils sont infectés par un certain virus, le corps ne peut rien faire.

Néanmoins, peu importe comment nous sommes, peu importe la façon dont nous sommes malades, quand Dieu veut alors cela deviendra quelque chose d’extraordinaire, quand Dieu veut alors nous deviendrons en bonne santé, pour que nous parlions de ce qui se passe pour aider le monde et aussi pour nous aider à reconnaître sa puissance et sa guérison.

  1. L’heure de miséricorde est l’heure de 3 heures de l’après-midi. Il a été révélé à St. Faustine que c’est à ce moment que nous devons prier le chapelet de la miséricorde divine. C’est l’heure qui commémore la miséricorde de Dieu, gagnée par Jésus sur la croix et à sa mort.
    2. Il s’agit apparemment d’une expression des chinois pour désigner le créateur. Il n’apparaît que dans les messages concernant les chinois.

La messagère, Lucia Phan, est une immigrante américaine du Vietnam. Elle mène une vie de prière intense qui se concentre sur la messe et l’adoration de notre Seigneur dans le Très Saint Sacrement. Elle reçoit les messages par voie de locutions et est capable de capturer des images miraculeuses de l’Eucharistie sur l’appareil photo de son téléphone portable. Quand Jésus lui donne des messages, c’est en tant que « Père » dans la famille, en tant que Maître / Enseignant.

nrtte.org

nrttej.org

Veuillez partager ce message et les sites web avec tous ceux que vous connaissez par e-mail, en imprimant le message et le bouche à oreille.