Les Six Kowtows – La Dernière Clé de l’Histoire

Share

21 juillet 2015

Ceci est un message inspiré par le Saint-Esprit à travers L.

L .: Ô Dieu, il est 15h54. le mardi 21 juillet 2015, à la maison. Aujourd’hui, même s’il était tard, nous avons eu l’occasion d’offrir à Dieu le chapelet de la divine miséricorde, de remercier en particulier la grâce de l’amour que Dieu nous réserve – de pouvoir prier pour une personne qui vient de mourir aujourd’hui, une personne que notre soeur, C., s’inquiétait, le connaissant comme une personne qui ne connaissait pas Dieu. Dans les derniers moments de sa vie, la sœur C. put voir l’importance et la valeur des derniers moments restants, alors elle se dévoua pour s’asseoir à ses côtés et prier pour lui. Il est décédé dans les bras de notre sœur, C., pendant qu’elle priait le chapelet de la divine miséricorde et le Rosaire. Notre soeur, K., a également prié pour la personne décédée et m’a informé des choses importantes que je dois faire, être uni avec les frères et sœurs pour prier pour les âmes qui ne connaissent pas Dieu mais dans les derniers moments sont capables de reconnaître l’amour de Dieu, en leur donnant l’occasion d’une rencontre – à travers nous – pour qu’ils puissent recevoir des consolations.

Je suis convaincu qu’il s’est senti affligé de ne pas connaître Dieu toute sa vie, et dans ses derniers moments il a vu le peuple qui connaît Dieu à ses côtés; bien qu’il n’ait eu aucun membre de famille avec lui, il avait des gens qui connaissent Dieu, qui l’aiment, qui ont été préoccupés pour son âme dans son dernier moment; Ainsi, à travers ces prières, grâce à notre collaboration, Dieu a répondu à nos prières et il est décédé paisiblement. C’est une grâce que Dieu donne aux mourants et aussi de faire savoir aux survivants que dans la façon dont ils prient, ils ont été capables d’aider une âme, avec les bénédictions de Dieu. Nous ne savons pas ce qui aurait pu être, mais nous savons que Dieu les aime et il est mort pour eux, y compris nous; parce que nous avons été touchés par la miséricorde de Dieu, nous connaissons la valeur significative de l’âme au moment où nous rencontrons Dieu pour être les plus heureux dans la vie. Il n’y a rien d’autre qui puisse le décrire, nous devons donc apprendre à voir avec le cœur afin d’apprendre et d’écouter les paroles de Dieu, de nous préoccuper, d’aimer les autres, même ceux qui vivent leurs derniers instants.

Ô Dieu, ton grand amour a vaincu tous les enfants (1); même s’ils passent leur vie à s’obstiner, à être endurcis – dans les dernières heures, leur cœur est aussi touché et enflammé parce que ton amour est si infini. Dieu a tant aimé l’humanité, avec amour pour l’entêté, pour les âmes qui vont finir dans un endroit où elles ne reconnaissent pas Dieu, et Dieu permet à ces âmes de retourner à la divine miséricorde et à l’amour divin de l’Être Suprême, qui est présent et a été présent pendant des siècles. S’il vous plaît, aidez-nous à reconnaître la valeur de nos âmes, grâce au Sang de Jésus; Il est venu dans le monde, Il est venu dans la chair pour que nous reconnaissions ses enseignements, ses actions, ses actes, ses paroles et le sacrifice par la mort sur la Croix, pour supporter tous les fardeaux, les souffrances humaines dans le désespoir. Si, sans la lumière de Christ, si sans le sang de Christ, s’il n’y a pas de mort, comment les gens peuvent-ils avoir l’opportunité de recevoir ces bénédictions? Donc, tout ce que nous avons eu et que nous avons avec les bénédictions et les grâces vient de l’amour, de la divine miséricorde, et de ce précieux Sang à remplacer et à transformer, donnant aux gens une chance dans les derniers instants.

Ô Dieu, qui d’autre peut faire cela, mais un Père que nous semblons avoir oublié au cours des années de la vie? Nous n’avons pas reconnu cet amour; nous avons vécu une vie dans l’ego et la personnalité, dans notre propre liberté, jusqu’à ce que nous rencontrions des problèmes, des souffrances, des maladies et des tribulations, seulement alors nous commençons à envisager d’abandonner ce genre de vie. Dieu ne condamne pas notre indifférence, Dieu ne condamne pas notre froideur, et Dieu ne condamne pas les offenses commises contre lui d’une manière ou d’une autre – Il nous accueille toujours à bras ouverts, quand nous sommes malades, quand nous sommes en bonne santé, quand nous sommes usé dans la vie; abandonnés, rejetés, nous languissons dans les échecs écrasants de notre vie affective – dans une vie qui cherche certaines choses pour plaire à la chair, pour quelque chose dans le vide que les humains ont tendance à accumuler et à gagner pour eux-mêmes. Quand nous rencontrons des échecs, des peines, des maladies, beaucoup de choses du monde humain, le destin, les voies du monde, face à la tristesse, la défaite, le désespoir, alors seulement nous cherchons Dieu. Dans ces moments de frustration et de désespoir, Dieu était à côté de nous; Il était avec nous avant même ces moments de frustration et de désespoir. Que nous le connaissions ou non, Dieu nous aime toujours et nous attend toujours, pour que nous le connaissions, que nous le reconnaissions, qu’il nous bénisse et nous conduise dans son étreinte amoureuse et dans sa protection. En parlant de cela, tout le monde a l’occasion de reconnaître et d’être immergé dans la grâce et l’amour que Dieu réserve à l’humanité, sans parler de la mort de Dieu, sans parler du prix du Sang de Dieu, sans parler de les choses divines sont restées dans la réalité – pleines de l’autorité, pleines de la sacralité de Son Corps et de Son Sang que Dieu nous a livrés pour le reste du temps afin qu’il soit encore avec nous, jusqu’au dernier jour du monde. Ô Dieu, à cause de cela, nous avons encore de l’espoir, à cause de cette chose unique, nous avons encore l’occasion de reconnaître la lumière, l’Evangile, l’amour éternel de Dieu qui est encore accordé à notre race humaine.

Ô Dieu, que pouvons-nous utiliser pour rembourser, que pouvons-nous dire pour offrir des actions de grâces de tout notre cœur? Dans la période actuelle, dans le monde d’aujourd’hui, en général, combien de personnes connaissent Dieu, combien de personnes comprennent cet amour, combien de personnes vivent selon la doctrine enseignée? Cet amour ne nous apporte ni châtiment, ni misère, ni souffrance; Dieu nous donne toujours l’espoir et nous donne l’opportunité de revenir afin de changer sa propre vie et de reconnaître l’amour de Dieu. Ô Dieu – ces dernières années, dans les temps les plus récents, et en ce moment, sa voix résonne à travers la Sainte Eucharistie. Il y a des miracles dans chaque siècle; cela a été rappelé au monde à travers les miracles que Dieu a révélés, pour que l’humanité connaisse le mystère inhérent encore présent dans le monde. Ces miracles se sont produits dans chaque génération pour rappeler aux gens dans chaque période de temps la vivacité de la Sainte Eucharistie du Christ; la vivacité et la rencontre avec Dieu nous donnent l’occasion de reconnaître la vérité que Dieu est toujours avec nous.

Aujourd’hui, c’est trop évident: parce que nous ne croyons pas; à cause de la superficialité dans la vie de la foi; à cause des choses dans la chair selon le point de vue humain normal et banal, avec la vision étroite et faible des yeux inexpérimentés – nous ne savons pas ce qu’est l’amour, ce qu’est la grâce, et ce que sont la sublime divine laissé à l’humanité.  Ce sont les preuves; utilisons les moments où nous pouvons être tranquilles pour voir que les bénédictions de Dieu sont partout, que les grâces de Dieu sont partout. Nous respirons encore, toujours souriants, ayant toujours la force de sortir dans le monde.  Bien que dans la vie il y ait encore beaucoup de hauts et de bas, encore de nombreux défis difficiles à affronter, encore de nombreux obstacles à notre vie physique et spirituelle, nous avons la certitude quand nous connaissons Dieu et que nous avons la paix quand nous venons à lui. Quand nous croyons en Dieu, nous avons la confiance, nous découvrons le trésor de l’amour, et le trésor que Dieu nous réserve dans la divinité qui est néanmoins tangible quand nous acceptons, quand nous le cherchons, quand nous croyons en la grâce de Dieu.

Tout cela a été vivant dans le monde d’aujourd’hui avec les enseignements de Dieu, aux endroits où Dieu donne des paroles vivantes pour rappeler à chaque enfant, chaque âme, chaque rôle, les communautés, les enfants assignés par lui, qui sont les pasteurs bien-aimés qu’Il a choisis apôtres, qui sont choisis dans les rangs de l’Église pour recevoir les bénédictions de Dieu, à travers les grâces divines, à travers les fonctions dans l’Église, pour qu’ils prient constamment ensemble, soient unis pour célébrer les messes importantes – les saintes messes – à être unis dans le même esprit pour s’élever vers un Être Suprême. La première personne qui a commencé était en effet Jésus, la première personne à instituer la Sainte Eucharistie, la première personne avec les Apôtres, dans les moments où Il est entré dans la Passion pour célébrer ce mystère, c’était le jour, qu’avec les Apôtres, Il a institué le rituel de remettre Son Corps et Son Sang à l’humanité. Cela a été rappelé à travers la Sainte Messe et l’Eglise a continué à le proclamer jusqu’à ce siècle; il y a des choses que les gens considèrent comme une habitude, mais en réalité ces choses sont aussi des devoirs, au bon moment, les enfants doivent reconnaître – être reconnus dans la vie quand nous sommes les enfants de Dieu, quand nous sommes les chrétiens, les gens qui sont baptisés, et nous continuons à le faire encore et encore, avec les enseignements de sa doctrine, avec les grâces que nous recevons dans le Corps et le Sang du Christ. Cela ne se termine pas normalement avec la pensée humaine étroite, mais aide nos vies intérieures, nos âmes, notre compréhension et notre raisonnement, pour que nous choisissions le bon chemin, choisissions des choses saintes, choisissions ce qui est spirituellement bon, avec la foi – alors Dieu aura un moyen de nous aider à comprendre le sens de l’amour, le sens de la doctrine, le sens d’une relation humaine avec Dieu et le sens d’être une personne humaine les uns avec les autres. Dieu nous apporte toujours le bonheur en nous donnant la paix dans l’âme, et nous donne tant de choses, avec le désir que nous puissions vivre dans un monde pacifique, un monde aimant, un monde pardonnant et patient. Comme Il nous pardonne, Il veut que nous pardonnions à nos propres frères.  Nous devons garder les enseignements de Dieu comme fondement pour surmonter les jours difficiles, les jours de souffrance, les jours d’épreuves, les jours d’exil sur terre.

Ô Dieu – parce qu’Il est Dieu, Il voit clairement toutes choses, Il comprend ce qui arrivera à Ses enfants, avec des méfaits qui auront des conséquences extrêmement graves. Donc en tout ce que Dieu savait déjà à l’avance; Il était en avance sur les choses, pour donner et établir, pour que l’humanité ait la connexion; dans la divinité, Dieu déverse des grâces; Dieu bénit silencieusement les enfants, pour qu’ils gardent cette sainteté et, en réalité, qu’ils soient touchés par le Corps et le Sang du Christ. Ce sont les signes de l’histoire et, partant, la fondation d’un chrétien, la fondation d’un enfant en tant que chrétien. De là, il y a encore certaines choses implicites que nous pouvons découvrir dans la vie, à partir de la doctrine, de l’Evangile, des commandements; nous pouvons regarder en arrière les choses passées dans l’histoire, dans chaque étape, avec les histoires qui sont les exemples donnés aux gens pour apprendre de bonnes choses et pour affronter tous les aspects quand nous croyons et nous venons à Dieu. Aujourd’hui, ces mots ne viennent pas des humains; la compréhension humaine a une limite, mais nous pouvons entendre et nous sommes rappelés, avec l’Evangile, avec la vivacité que Jésus est encore parmi nous jusqu’à ce jour. Par conséquent, seul Lui a le droit, le droit de nous donner une chance, de donner au mourant une chance de reconnaître la vie de l’âme, car cette personne mourante, qui toute sa vie n’a pas reconnu Dieu, est capable de recevoir la grâce à la fin, des prières des frères et sœurs pour lui.

Donc, dans la vie, quand les gens connaissent Dieu, ce n’est pas en affrontant individuellement Dieu qu’ils comptent sur les êtres chers, ceux qui aiment Dieu, qui connaissent Dieu, les prières, pour avoir pitié de leur âme, pour qu’ils meurent paisiblement , pour qu’ils atteignent un port qui n’est pas un lieu de punition à cause de leurs propres péchés. Dieu est un Être suprême miséricordieux, Dieu nous donne toujours l’opportunité. Pour cette raison, la mèche de la flamme scintille toujours parce que Dieu ne veut pas l’éteindre. Avec un roseau brisé qui n’est plus debout, qui est chancelant, Dieu lui donne toujours une chance, un soutien pour qu’il se tienne debout, afin de sauver son âme – sans parler des enfants dans ce monde. Les enfants qui, souvent, ont trahi, ont trébuché, sont immatures dans leur foi, avec beaucoup de choses faites sans fondement dans la vérité: ils deviennent des gens qui s’opposent, qui ne croient pas, qui sont têtus, qui sont endurcis et indifférents à Dieu, à l’amour, indifférent à la mort de Jésus à travers la Croix, indifférent à la Divine Miséricorde, indifférent à l’invitation – d’une manière ou d’une autre – que Jésus apporte à l’humanité aujourd’hui. Il y a aussi les enfants de Dieu qui écoutent, qui savent, qui sont capables d’entendre mais leurs coeurs sont encore secs et froids, leurs cœurs sont encore endurcis; ils causent des problèmes à ceux qui les entourent de leurs inférences, de leurs pensées et de leur égoïsme; c’est cet égoïsme qui apporte des doutes, des inférences et beaucoup de souffrance aux personnes qui sont dans leurs ministères – en raison de malentendus, en raison d’erreurs. C’est à cause des manières bornées que les gens doivent avoir un cœur compatissant, un cœur charitable, un cœur sacrificiel et un cœur bienveillant l’un envers l’autre.

Ô Dieu, les humains apportent toujours des souffrances les uns aux autres, involontairement ou délibérément, ils continuent à se tourmenter les uns les autres; au lieu d’un petit amour, un petit sacrifice, pour apporter la paix et le bonheur à la famille. L’entêtement, les actes délibérés, les actes dictatoriaux font que les blessures dans le cœur de l’épouse ou du mari finissent avec des sentiments plus blessants, du manque de compréhension les uns envers les autres, des attaques les uns envers les autres , de l’égoïsme, de la dictature, de l’arrogance, faisant ainsi que la vie de famille soit plus stressée, plus triste, submergée de plus en plus par la pensée et les inférences. Partant de là, le diable s’infiltrera et cherchera à détruire à tout prix, pour tout détruire; au lieu de l’amour qui apporte de bonnes choses, il apportera des mots de critique, il apportera des mots qui ne sont pas corrects, il sèmera dans ceux qui sont faibles dans la foi, il sèmera dans ceux qui tendent toujours à juger et juger les autres, les familles qui sont vraiment heureuses mais qui ne savent pas garder ce bonheur; si les gens causent des souffrances à leurs familles, ils font que les choses soient faites involontairement ou délibérément pour empirer; ils ne sont pas heureux et leurs adversaires sont encore plus misérables. Ô Dieu, il y a beaucoup de familles comme ça: des maris qui ne remplissent pas leurs devoirs, des pères qui ne savent pas éduquer les enfants, des mères qui refusent leurs responsabilités; de là, les familles finissent brisées, finissent par divorcer, pour satisfaire la convoitise, pour satisfaire la chair. Puis le mari finit avec une autre personne, la femme aussi, et les enfants sont maintenant dispersés partout, donc ils grandissent avec violence parce qu’ils ne reçoivent pas les soins d’un père ou l’amour d’une mère, et avec les familles brisées, ils grandir dans les nations où ils résident et commettent des crimes. La société d’aujourd’hui a incité et fait vivre des vies frénétiques aux jeunes, ils ne vivent que pour satisfaire la chair, pour ce qu’ils désirent, pour les choses de l’ego, tandis que les âmes manquent d’instructions, les âmes n’écoutent pas et ont fermé leurs portes et c’est au diable à prendre en charge. Donc, ce qui arrive aux familles arrive aux communautés, affectant et s’étendant au monde entier.

Dans la société d’aujourd’hui, les gens acceptent de supporter toutes les situations qui leur paraissent inconfortables et leurs consciences se sentent aussi mal à l’aise face à certaines situations qui sont aujourd’hui acceptées – la liberté des relations homosexuelles; la liberté de tuer, la liberté de tuer les vies sacrées et humaines – les bébés dans l’utérus qui devraient être aimés, devraient être choyés d’une manière spéciale, mais sont tués en raison de l’immoralité humaine, la promiscuité humaine, le manque de fondement moral des gens qui commettent des erreurs, qui par peur du devoir et de la responsabilité, choisissent d’éliminer ces bébés de la méchanceté humaine. De là, le diable s’est glissé et a pu triompher parce que les âmes étaient folles et ont continué de cette façon. Progressivement, dans les sociétés, il y a de plus en plus de crimes sanguinaires, mais les gens les regardent avec indifférence, comme si ces crimes faisaient partie de la civilisation de l’époque, éliminant ainsi tous les devoirs dont ils devaient assumer la responsabilité. Le mal se développe et continue de s’étendre chaque jour et les gens acceptent la question qui est devenue une menace redoutable parce que les gens brûlent leurs propres âmes, leur propre conscience, et les plus belles choses que Dieu donne à l’homme sur la terre. Nous pouvons voir que c’est contre la morale et aussi contre les créations d’un Dieu qui nous a donné des merveilles depuis le début, mais le fondement de ce monde est sans moralité; il est autodestructeur, avec de nombreuses menaces pour nos vies et pour nos enfants, pourtant les gens acceptent encore fièrement les sociétés civilisées. D’une nation qui a accueilli tant de grâces de Dieu, qui a utilisé les Dix Commandements comme point de vie, la situation est aujourd’hui inversée parce que l’humanité a suivi la civilisation, séduite par l’ère moderne avec son manteau de confort, elle a oublié Dieu et ils ont abandonné Dieu; ils font face à leurs devoirs et responsabilités avec la paresse, dans une vie sans foi. Toutes ces choses sont des menaces que nous ne pouvons voir qu’à l’extérieur; il y a toujours du mal, dans notre vie quotidienne, tout comme la personne qui peut tuer six, sept personnes sans aucune hésitation; tout comme la personne qui tient un couteau pour tuer, pour égorger les autres; les nations qui oppriment les gens avec des fusils; des femmes innocentes et des enfants décapités, avec force, avec le viol, avec l’utilisation d’actes encore plus terrifiants et répugnants que les diables, d’une manière que les gens ne devraient pas utiliser pour se traiter les uns les autres.

Regardons ce qui s’est passé et ce qui se passe comme un aperçu des choses que nous avons apprises à travers le Livre de l’Apocalypse, à travers l’Évangile, avec les visions des saints dans le passé. Tout sera arrivé dans les jours restants; Dieu voit et entend, et Il a le pouvoir d’empêcher cela, mais parce que nous choisissons la liberté, parce que nous choisissons le chemin à prendre, parce que nous décidons d’emprunter ce chemin, Dieu nous laisse la liberté de choisir. Tout ce qui est donné par Dieu nous appartient entièrement; si nous écoutons, nous pouvons suivre une doctrine pour sauver nos vies maintenant dans ce monde et la vie de l’âme plus tard; si nous n’écoutons pas et ne décidons pas de suivre nos propres voies, alors Dieu est très affligé de nous voir vivre une vie débauchée, une vie dans les crimes, une vie dans la désobéissance, une vie dans les péchés. Il est douloureusement triste parce qu’il nous a créés; Il voulait que nous vivions en paix, dans le bonheur, avec tout ce qu’Il a fourni et donné, pour que nous ayons la souveraineté dans la vie sur terre. Nous avons la souveraineté sur tous les animaux, nous avons la souveraineté sur toutes les créations du monde, mais nous ne voyons pas ce que nous recevons de Dieu. Nous n’offrons aucune parole de remerciement pour ses grâces; nous trahissons et rejetons ses grâces; nous rejetons tout à la vue de notre vue pour suivre les exigences de la chair; nous préférons les choses qui ne peuvent nous apporter aucun avantage; nous satisfaisons les désirs de la luxure; nous cherchons quelque chose de nouveau, quelque chose d’inhabituel dans la vie; nous manquons de défendre nos propres responsabilités; et nous continuons à vivre avec ces péchés. Il y a un prix à payer pour ces enfants qui ne reconnaissent pas l’Evangile, qui ne suivent pas les lois de Dieu, qui sont résolument têtus et entêtés par la pensée et l’inférence dans leurs limites et dans l’arrogance de leur savoir – le normal et la connaissance humaine ordinaire.

Pour cette raison, il y a beaucoup de désastres qui affligent le monde d’aujourd’hui en général et les familles et les individus en particulier; tout se passe pour une raison, pour que Dieu puisse voir l’étendue des actes de l’humanité dans les derniers jours; mais Dieu ne peut pas se retenir pour les jours qu’il peut continuer à donner à l’humanité parce que Dieu a attendu trop longtemps pour nous. Au cours des siècles, ce qu’il a dit continue à être rappelé à travers l’Église, à répéter les rituels qui donnent vie à nos âmes, qui nous donnent de l’espoir pour les souffrances que nous créons. Plusieurs fois dans la vie, nous avons involontairement ou délibérément offensé, pourtant l’amour de Dieu veut nous ramener à la source; Il est temps – Dieu ne nous a jamais haïs mais Il hait immensément le péché parce que les péchés nous éloignent de lui, les péchés nous éloignent de Dieu, et les péchés nous feront perdre la faculté de raisonner, la conscience et même l’âme. Nous ne pouvons pas voir son sérieux mais Dieu le voit, ainsi il médite parce qu’il veut venir nous sauver, pour allumer les flammes qui sont totalement soufflé quand nous lui désobéissons. A cause de ce que nous ne savons pas, nous continuons naïvement, alors Dieu est venu en notre faveur, pour être soumis à la peine de mort, à la flagellation, aux marques des clous, aux coups que nous aurions dû endurer parce que nous sommes les auteurs plutôt que la deuxième personne de Dieu.

Pour la grande population humaine qui était encore engloutie dans les ténèbres, incapable de voir la lumière, Dieu apporta la vérité et Il apporta une leçon à descendre dans l’histoire, avec un corps à montrer comme preuve à la monde, de sorte que lorsque nous le regardons, nous ne pouvons pas le nier. Nous devons regarder cette histoire – une histoire d’amour, une histoire de personnes rédemptrices des ténèbres vers la lumière, une histoire dans laquelle le monde céleste ouvre ses portes pour nous accueillir. Nous devons expérimenter les joies et les peines de la vie, nous devons surmonter les défis, nous devons surmonter les croix que nous avons déjà choisies pour nos chemins.

Dieu nous donne toujours du bonheur et de l’espoir, mais une vie humaine se trouve déjà dans le péché et la mort, c’est quelque chose que nous devons accepter, nous devons supporter pendant que nous sommes encore dans le monde sans souffrir seul parce que Jésus marche avec nous. Il consent à être dans nos vies, Il consent à nous rencontrer et Il nous donne l’occasion de nous rencontrer; donc, bien qu’il y ait des épreuves, si nous l’invoquons, si nous invoquons son nom, nous pourrons le rencontrer, plus ou moins, de notre vivant.

Regardons nos corps – tant que nous respirons encore, nous avons déjà reçu la grâce de Dieu; pour que nous existions encore jusqu’à ce jour, à travers de nombreux événements dans la vie, si aujourd’hui nous existons encore, nous pouvons encore parler, nous pouvons encore aller au travail, nous pouvons toujours faire ce que nous voulons – cela vient des bénédictions et des grâces. Nous n’avons pas dit une seule fois merci, nous n’avons pas fait pénitence une seule fois, et pourtant nous agissons déjà par notre nature extravagante et vaniteuse, jugeant, blâmant et offensant Dieu. Ô Dieu – Il nous a déjà donné trop de possibilités, mais nous nous sommes détruits et nous avons commis des actes injustes; pourtant Dieu ne condamne pas parce qu’Il est une personne avec pouvoir, avec puissance, une personne qui peut tout faire. S’il ne permet pas, alors il n’y aurait pas d’apparences; s’il permet alors, malgré ce que les humains font, les apparences vont arriver; Il est Dieu afin que personne ne puisse décrire sa force et sa puissance. Nous avons déjà vu sa puissance et sa force, comme dans l’histoire de Moïse qui a conduit les gens à travers la Mer Rouge. Alors que son peuple traversait la mer en toute sécurité, le Pharaon et son peuple se noyèrent au cœur de la Mer Rouge. C’est ce que nous avons vu dans l’histoire. Dieu est le Puissant, Il peut nous châtier ou nous punir, comme au temps de Noé, avec le déluge; nous avons vu son autorité et toutes ses actions quand il a également puni Sodome et beaucoup de villes pécheresses.

Aujourd’hui, c’est pareil, sans différence; il est encore temps, le souffle que nous respirons ici est la bénédiction, la grâce donnée par Dieu, pour que nous identifiions le chemin du retour, pour que nous accueillions un nouveau jour où nous nous réveillions dans la vie présente pour retourner à l’amour de Dieu, revenir avec la prosternation, revenir avec un cœur reconnaissant, avec un cœur reconnaissant, demandant à Dieu de nous pardonner pour les choses faites involontairement et délibérément dans la vie, dans laquelle chaque personne a eu des chutes dans le monde terrestre. Non seulement cela, quand nous reconnaissons les choses que nous entendons, que nous savons, quand nous sommes touchés par son amour, nous avons aussi le devoir d’aider nos frères, nous avons aussi le devoir de proclamer, de témoigner, de vivre comme enseigné dans l’Evangile, amener Dieu aux autres frères parce qu’ils ne le savent pas, parce qu’ils agissent délibérément, parce qu’ils sont nos êtres chers – maris, fils, frères et sœurs. Ces parents sont toujours dans un état d’entêtement – endurci, s’appuyant sur des choses terrestres – dans l’argent, dans la gloire et la fortune, dans les plaisirs, alors qu’ils laissent l’âme se flétrir. Ils ne sentent plus rien de la vie spirituelle et ils ne savent même pas qui est Dieu; ils vont à la messe tous les jours ou toutes les semaines, mais leur cœur est endurci et ils agissent complètement contrairement à tous les enseignements de Dieu. Regardons en arrière pour voir qu’ils ne sont pas des étrangers mais ce sont des gens qui sont proches de nous – nos proches; nous devons donc être responsables d’exprimer la vérité, de rendre témoignage au Christ, avec les grâces qu’Il a données, et qui sont présentes dans le monde aujourd’hui, pour aider nos frères avant le jour où tout le monde doit faire face à l’équité et la justice devant Dieu.

Toutes ces choses sont des rappels quotidiens que le Saint-Esprit veut nous donner dans les derniers jours du monde, les jours auxquels nous devons faire face, avec les moments que nous devons traverser avec la purification. Dieu a dit – comme pour toutes choses – que quand les gens respirent encore, quand le monde a encore des jours ensoleillés, ce sont des choses que nous recevons des bénédictions accordées par Dieu, mais nous devons savoir comment les utiliser. Nous en profitons pour fortifier la vie de la foi, pour fortifier la vie de l’âme, que nous avons jusqu’ici négligée dans notre froideur et notre sécheresse. Ce sont les mots que Dieu donne au monde humain aujourd’hui; ce sont les paroles qu’Il nous donne pour rencontrer de manière vivante le même Évangile que les Apôtres ont écrit il y a 2000 ans. Aujourd’hui, il vient directement donner à l’humanité un signe qu’il nous a laissé pour toujours nous souvenir.  Dans la dernière Cène, Jésus nous a donné Son Corps et Son Sang, et Il a promis: « Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » (Matthieu 28:20).

Nous savons déjà que ce miracle se produit dans chaque génération, nous sommes capables de l’admirer et de le contempler.  Aujourd’hui est aussi le jour où Dieu permet au miracle d’arriver, intimement, pour que nous entendions la voix de Dieu, dans les messages qu’il donne dans les jours restants, pour l’avertissement avant le jour de la purification, pour nous préparer au jour où nous deviendrons inévitablement doit affronter les ouragans, les tempêtes, les tremblements de terre, les catastrophes naturelles, les maladies épidémiques, les guerres et les choses que les gens causent et dont ils doivent porter la responsabilité dans les jours qui restent. Donc, tout avait été prédit pour la génération d’aujourd’hui. En termes de grâces, Dieu nous permet d’en savoir beaucoup plus pour que nous puissions prendre un raccourci pour le rencontrer et demander Son pardon, quand nous sommes seuls, ou quand nous rencontrons certaines circonstances dans lesquelles nous ne sommes pas. Nous avons plus de chance de rencontrer l’Église, de rencontrer les gens autour pour nous aider. Voici les Six Kowtows – la dernière clé de l’histoire; les Six Kowtows nous rapprochent d’un Dieu que nous n’avions jamais reconnu auparavant, pour lequel nous n’ouvrions jamais la bouche pour dire merci et ne jamais pratiquer ce qu’Il enseignait. Les Six Kowtows abordent les six significations que nous ne pouvons pas oublier dans la vie; nous ne pouvons pas effacer les jours où nous vivons dans la chair, avec une âme; nous devons certainement étudier et reconnaître l’importance de la dernière clé que Dieu donne à l’humanité aujourd’hui.

Parlant de cette dernière clé, Mère Marie est la personne choisie dans l’humanité; Mère marche toujours étroitement avec notre monde humain; Elle est aussi la personne que Dieu le Père a choisie parmi les humains pour devenir la Reine du Ciel, et Elle est devenue une mère le jour où Jésus est venu dans le monde dans la chair. Mère a assumé toutes les responsabilités afin que nous puissions tous avoir ce jour, pour que nous soyons plus proches de Dieu dans nos vies. En termes de vertus, en termes de persévérance et de patience, dans tous les aspects, notre bien-aimée Mère Marie est parfaite devant Dieu le Père. Nous n’avons plus le temps de refuser selon les humains; nous ne pouvons pas refuser de parler à Mère et nous ne pouvons pas refuser de la connaître; nous devons comprendre la signification parce que la mère est chargée de nous aider dans les derniers jours de la fin du siècle. Ecoutons, le premier jour où Eve a mangé le fruit défendu, qu’a dit Dieu le Père quand il a su que c’était le serpent qui a attiré notre Ève? Dieu a dit au serpent: Parce que tu as fait cela, tu marcheras sur ton ventre et tu mangeras de la terre … Un descendant te frappera la tête pendant que tu frappes au talon de cette femme. (2). Cette femme n’est pas apparue dans le monde terrestre, cette femme est une personne agissant silencieusement au cours des derniers mois et des dernières années, au cours de nombreux siècles. Cette femme marchait dans le programme, cette femme portait Dieu; Il est la deuxième personne de Dieu que nous connaissons déjà; avec le prix de Son Sang, Il acheva la mission, et comme prévu dans le programme, retourna au royaume céleste.

Ce qui reste est le pain sacré et saint, qui est Son Corps à travers le pain, et le vin qui reste est Son Sang, pour nous sauver et nous rappeler le jour où Dieu a accepté, dans la nature divine, de nous donner le mystère de le Corps et le Sang du Christ, qui sera éternel et ne changera jamais dans la divinité que Dieu a donnée. Quant à ce que Dieu le Père a promis, cela n’est pas encore apparu dans le monde humain. Ce sont des moments pour nous de regarder plus loin dans l’histoire afin de comprendre clairement pourquoi dans cette période Dieu donne tant de messages, pourquoi Dieu nous rappelle tant de choses, enseigner chaque rôle, enseigner chaque classe, enseigner une ère restante . Ce qui n’est jamais arrivé auparavant se passe dans le monde d’aujourd’hui – les mots profonds de l’amour, les paroles de Dieu nous ramenant des ténèbres à la lumière, les mots répétés à travers l’Évangile, les mots répétés dans les commandements que nous ne pouvons définitivement pas rejeter. Nous marchons sur le bord de la route; nous sommes totalement vaincus par les mauvais esprits qui nous ont fait basculer parce que nous ne permettons pas à nos âmes de réaliser ce que Dieu nous donne. Nous permettons à nos corps d’être faibles; nous laissons la paresse, la convoitise, l’égoïsme, l’ego être en nous; quant à nos âmes, nos coeurs qui se trouvent profondément dans les choses saintes, dans la moelle et dans le fond de notre cœur, nous ne cherchons pas, nous n’admettons pas ces grâces, ces paroles qui retentissent – par les vérités, par les choses saintes – croître à travers nos actes et nos actions.

Nous avons été couverts par le monde d’aujourd’hui avec tous les plaisirs pour la chair; nous cédons et nous devenons paresseux selon le point de vue humain; nous savons seulement pour servir l’argent, la renommée; nous perdons tellement de temps et faisons face à tant d’épreuves pour chercher et nous battre pour conquérir un rôle dans le monde humain, sur des richesses qui deviendront nulles et non avenues. Tout ce qui vient du néant retournera au néant; l’argent deviendra nul dans le monde terrestre, mais ce qui est gagné pour l’âme, ce qui reste pour l’âme sont les offrandes que nous devons avoir, qui sont les actions, la charité, la foi, les pratiques du fond du coeur, avec le coeur, avec la vérité que les êtres humains peuvent faire, peuvent pratiquer, avec l’histoire et une doctrine donnée à l’humanité de Dieu.

En ce qui concerne toutes ces choses, pourquoi y a-t-il eu ces derniers jours de nombreux articles qui nous le rappellent? C’est parce que dans le monde d’aujourd’hui, nous avons été témoin du contrôle du mal sur une nation puissante qui nous a laissé troublés, avec le début de législations qui sont contraires à la moralité, avec les lois concernant les mariages homosexuels. Il y a beaucoup de choses qui vont commencer à partir de là et apporteront des maladies extrêmement désastreuses qui se répandront dans les belles et bonnes choses que Dieu a créées pour nous. Et à l’intérieur, il y a encore plus de choses imprégnées de crimes, de violences redoutables et d’actes dégoûtants, de la part d’humains qui sont aujourd’hui les esprits maléfiques déguisés, qui ont le contrôle partout.

Seul Dieu peut le savoir, seul Il peut nous aider avec cela, seulement Il peut continuer à être patient avec des mots affectueux et sa miséricorde, pour nous sauver de l’entourage des ténèbres et du péché dans le monde d’aujourd’hui, avec les mots les plus intimes, avec les mots les plus audibles, avec les choses normales et ordinaires pour que nous puissions comprendre, avec des sentiments, avec le coeur, avec des conseils, avec le cœur qui a versé le sang pour l’humanité. Il continue à nous donner la proximité, pour que nous lui tendions les mains. Sa divine miséricorde se répand dans toute l’humanité pour nous rappeler que même si nous sommes tombés dans les pièges ou que nous avons involontairement commis des offenses, nous avons encore de l’espoir en Jésus par la Divine Miséricorde. C’est quelque chose qui existait et qui existe encore en ce moment; Dieu a guéri d’innombrables âmes qui sont revenues à lui, Il a guéri de nombreuses maladies incurables, Il a guéri quand nous avons cru et nous avons cherché. Cela a été fait et est fait pour que nous n’ayons aucune raison de ne pas croire ou de rejeter ce qui a été et continue d’être déversé sur nous par les bénédictions et les grâces. Ce sont les vérités; Dieu continue à nous inviter et à nous donner l’opportunité en cette période de bénédictions et de grâces avant la purification de toutes choses; ainsi les mots donnés aujourd’hui, les mots que nous rapportons en ce moment proviennent de l’inspiration du Saint-Esprit pour notre monde humain. Il y a tant de raisons pour nous de revenir, il y a tant de choses à choisir pour la vie de nos âmes, pour nous ressusciter des ténèbres afin de retourner à la lumière. Dieu pardonne et est prêt à pardonner à ses enfants. Vous qui n’avez pas encore entendu, permettez-vous l’occasion d’entendre; qui ne sait pas encore, cherche à trouver les choses dont vous avez besoin – pour vos âmes, pour l’âme du monde d’aujourd’hui, pour que Dieu nous le rappelle, directement ou indirectement. Ne soyons pas prompts à juger, à nier, à refuser à notre point de vue limité et à perdre l’occasion pour nos âmes, parce que nous avons beaucoup de choses qui ne peuvent être gardées pour toujours dans le monde terrestre; un jour nous devons retourner en poussière, nous devons quitter ce monde et nos âmes retourneront à un endroit, un endroit digne que Dieu nous a donné.

Donc en ce moment nous avons encore l’opportunité de pratiquer ce que nous voulons, de pratiquer dans la sainteté pour gagner les récompenses pour nos âmes, par la vie dans laquelle nous devons pratiquer, par la vie à laquelle Dieu nous invite. Dieu nous aime, alors il veut aussi que nous ressentions cet amour et que nous pratiquions avec l’amour que nous recevons de lui, pour que nous le sachions; alors quand nous croyons en Dieu, nous l’aimons et nous devenons justes – nous devenons parfaits. C’est quelque chose de certain alors ne manquons pas l’occasion de recevoir l’amour et la grâce dans les jours restants avec les mots directs et indirects que nous avons l’occasion d’écouter à nouveau, dans la vivacité de l’Évangile, au temps de Jésus à travers la Sainte Eucharistie dans le monde d’aujourd’hui. La Divine Miséricorde et l’Eau Vivante sont toujours prêtes, attendant d’être données à l’humanité dans les derniers moments de la fin du siècle, pour que nous soyons sanctifiés et transformés dans la grâce de Dieu. S’il vous plaît, aidez chacun de nous à ouvrir nos oreilles pour écouter; ouvrir les yeux pour voir; ouvrir nos âmes à sentir; ouvrir nos coeurs à l’amour, à l’amour, à la reconnaissance des choses justes et à la distinction entre le mal et les ténèbres afin que nous puissions éviter et pratiquer pour nous-mêmes, pour affronter et croire en Dieu en toutes circonstances.

Si nous espérons pouvoir survivre avec le nouveau monde, alors nous aurons besoin de l’opportunité de recevoir les bénédictions, l’aide des anges et des saints, à travers les Six Kowtows, à travers la prostration avec le cœur, pour que nous puissions encore avoir une chance. Si nous ne pouvons pas survivre alors alors que nous devons quitter ce monde, soyons fermes dans notre foi en Dieu, pour croire fermement dans nos coeurs que Dieu nous aime. Dans les jours où nous entendons et savons, si nous nous repentons et revenons, alors nous avons aussi une part dans le royaume céleste que Dieu a promis à ceux qui persévèrent, qui sont inébranlables, qui sont fidèles. Dans un jour qui est très proche dans le monde d’aujourd’hui, tout le monde et tout genou doivent se prosterner devant notre Dieu et doivent retourner avec cœur, avec âme – du corps, de l’âme et du cœur. Dieu, s’il te plaît, prends pitié de nous et pardonne-nous, pour que nous retournions à toi, à un endroit. Tu nous as donné l’occasion, par la mort, d’un lieu préparé pour nous. Pour que nous soyons dignes d’entrer dans cet endroit, d’avoir une chance dans cette vie, nous devons renoncer maintenant à toutes les choses immorales, être prêts pour le jour où nous ne pouvons pas éviter l’équité et la justice devant la cour de Dieu, dans les derniers jours du siècle. Aujourd’hui est le jour où Dieu continue de rappeler à l’humanité l’importance, la clé, la signification des Six Kowtows, de nous conduire et de nous donner l’opportunité de nous repentir dans les jours annoncés dans cette période. L’amour et la vraie vivacité à travers la Sainte Eucharistie nous ont révélé tant de choses qui nous ont permis de voir le royaume céleste; Dieu est venu et a arrangé pour nous un grand programme; accueillons-nous, unissons-nous pour proclamer, et retournons à la prosternation pour nous préparer au jour où aucun de nous ne pourra échapper à l’équité et à la justice devant notre Dieu.

Dans le Saint Nom de Jésus-Christ notre Dieu, cet après-midi, L. a raconté tous les mots inspirés par le Saint-Esprit, reçus en recitant le Chapelet de la Divine Miséricorde en demandant ces mots. L. et K. s’inclinent pour les mots reçus, inspirés par le Saint-Esprit, terminés à 16h57 précises. Mardi 21 juillet 2015. Une fois de plus, dans le Saint Nom de Jésus-Christ, je remercie la grâce de Dieu, loue Dieu, glorifie Dieu au nom de tous les frères et soeurs qui sont prêts à entendre, à écouter, et s’entraîner. Grâces et louanges à notre Dieu, maintenant jusqu’aux derniers moments de nos vies; pratiquons, persévérons, spécialement pour ceux qui sont appelés à une vie de service; inviter aussi d’une manière spéciale ceux qui ne savent pas, pour qu’ils aient une chance de reconnaître et de savoir, afin de pratiquer avec les signes que Dieu nous enseigne.

Je remercie Dieu, Dieu le Saint-Esprit et Mère. Continuons par l’intercession de Mère; à travers les révélations; nous savons que c’est l’occasion pour tous ceux qui servent à être plus actifs, pour essayer de proclamer plus, pour essayer plus fort de témoigner, afin d’aider les frères et sœurs dans la vie quand ils reconnaissent la signification du retour par la prosternation avec les Six Kowtows. Les gens doivent retourner par le cœur, par l’âme, par un cœur repentant, et ils doivent absolument être prêts à affronter tous les aspects du monde terrestre. S’il vous plaît, aidez-nous à persévérer, à être fermes, à compter sur la grâce de Dieu à travers les Six Kowtows; à travers cette prosternation, nous recevons l’assistance et la protection dans la grâce divine que Dieu donne, et nous sommes pardonnés dans les mois et les années où nous avons encore le temps de choisir de pratiquer de bonnes choses, de renoncer aux péchés que nous commettons toujours. Une fois de plus, je remercie Dieu, Dieu le Saint-Esprit et Mère Marie. Amen. Amen. Amen. L. complète ce message à 17 heures précises. le mardi 21 juillet 2015, à la maison, avec L. et K. Amen. Amen. Amen.

Le messager anonyme, L., est un immigrant américain du Vietnam. L. mène une vie de prière intense qui se concentre sur la participation au Saint Sacrifice de la Messe et l’adoration de Notre Seigneur dans le Très Saint Sacrement. L. reçoit les messages par des locutions intérieures et est capable de capturer des images miraculeuses de l’Eucharistie sur l’appareil photo de son téléphone portable. Quand Jésus donne des messages à L., il est comme un Père aimant pour ses enfants (pour plus d’informations, veuillez consulter la page d’accueil de www.nrtte.org).
 
1. Cette phrase est clarifiée plusieurs phrases plus tard, où il est dit «donner aux gens une chance dans les derniers instants». La miséricorde de Jésus ne sauve pas toutes les âmes. Chaque âme choisit, mais une grande miséricorde est étendue aux âmes avant leur jugement.
2. Cette phrase ne doit pas être considérée comme une citation biblique directe. Dans la première partie de la phrase suivante, cela ne signifie pas dans la chair après la fin de sa vie terrestre.
 
Nouvelles révélations à Travers l’Eucharistie

www.nrtte.org

S’il vous plaît, partager ce message et site web avec ceux que vous connaissez par e-mail, les médias sociaux, l’impression du message et le bouche à oreille.